Revue de presse : Amis et fidèles internautes de la revue de presse éducative, bonjour !

L’essentiel des enseignements est donné aux candidats aux différents examens nationaux de fin d’année. Les parents doivent, à leur tour, veiller au suivi, à l’accompagnement et à l’encadrement de leurs progénitures pour maximiser leurs chances de réussite aux examens. « Chances de réussite des candidats aux examens du CEP, BEPC, BAC : Les conseillers pédagogiques rassurent », titre en manchette Educ’Action, le spécialiste des questions éducatives, dans sa livraison de cette semaine. Selon l’hebdomadaire, les conseillers pédagogiques en poste dans les régions pédagogiques N°28 et 29 projettent un taux de réussite à près de 100% aux candidats à l’examen du Certificat d’Etudes Primaires prévu du 7 au 10 juin prochain.

Et pour mieux aguerrir les candidats au CEP, session de Juin 2021, un 2ième examen blanc national est organisé au profit des candidats, en l’occurrence ceux de l’Atlantique, pour toute rémédiation avant le jour J. « Examen blanc du CEP dans l’Atlantique : Les candidats composent, les résultats attendus au plus tard le 26 mai », publie à la page 3, le canard de Gbèdjromédé.

Pour ces mêmes examens, la mairie de Dogbo ne dort pas. Elle tient à améliorer le score de ses admis au titre de cette année 2021. Pour relever ce défi, « Magloire Agossou et son conseil communal soutiennent les TD des candidats aux examens », nous informe le quotidien L’investigateur.

Si la réussite scolaire des enfants reste une préoccupation pour les parents et enseignants, ce n’est pas le cas de ce directeur d’école qui échoue dans l’entrejambe de sa fille de 15 ans. « Bénin : arrestation d’un directeur d’école pour viol sur sa propre fille de 15 ans », alarme le site d’information www.béninwebtv.com. Selon ce support d’information, le directeur était déjà en attente de jugement dans une autre affaire de harcèlement et de tentative de viol sur l’une de ses écolières.

En inter-actualité, retenons qu’au Togo, une fois les dossiers d’examen de fin d’année déposés, les candidats abandonnent les classes ou désertent les cours. Ce qui n’est pas du goût des autorités éducatives de ce pays. «  Togo : Les élèves déserteurs des cours après dépôt de leurs dossiers d’examen risquent des sanctions de radiation », fait savoir le site d’information www.radiooreole.com

Fin de cette revue de presse éducative, rendez-vous le vendredi prochain pour un autre numéro, si Dieu le veut.

A très vite !

Enock GUIDJIME

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *