Préparatifs du Baccalauréat 2023 : Éléonore Yayi Ladekan visite l’Office du Bac - Journal Educ'Action
/

Préparatifs du Baccalauréat 2023 : Éléonore Yayi Ladekan visite l’Office du Bac

4 mins read

« Il faut faire la promotion des meilleurs qui s’illustrent et éjecter du système les brebis galeuses ». C’est la quintessence du message de Eléonore Yayi Ladékan, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, lors de sa visite à la Direction Générale de l’Office du Baccalauréat (DGOB) le mardi 30 mai 2023. En effet, l’autorité de tutelle de l’office a eu une séance de travail avec Alphonse da Sylva, le directeur général de l’Office du Baccalauréat, et d’autres cadres de l’institution. En prenant la parole, le directeur général a fait le point de l’avancée des différents travaux entrant en ligne de compte dans les préparatifs de l’examen.  Pour preuve, il s’est notamment appesanti sur le baccalauréat technique qui a démarré le même jour. La visite des centres du lycée Coulibaly et du lycée Technique professionnel de Kpondéhou, à Cotonou, et les échos des centres situés à l’intérieur du pays ont permis au directeur général de conclure que tout se déroule bien sur l’ensemble du territoire national. Il n’a pas manqué ensuite d’aborder le cas du CEG Sèmè-Podji dont les infrastructures ont été endommagées par une tornade.

Satisfaite des avancées notées, la ministre Eleonore Yayi Ladekan a félicité le directeur général et son équipe pour les efforts consentis pour la réussite de l’examen. Elle l’a ensuite instruit pour trouver, en collaboration avec les autorités de la Direction Départementale des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (DDESTFP) de l’Ouémé et les autorités communales un autre établissement répondant aux critères du Baccalauréat pour substituer le CEG Sèmè-Podji. Au cours des échanges, la ministre s’est aussi prononcée sur le personnel extérieur participant aux travaux du Baccalauréat. À cet effet, elle a demandé que l’Office recrute et déploie des personnes (superviseurs, membres du jury, correcteurs, surveillants) qualifiées capables d’apporter une valeur ajoutée au déroulement de l’examen. Et ce, conformément aux recommandations du Conseil National de l’Education (CNE).

Par ailleurs, la ministre s’est prononcée sur l’organisation du Baccalauréat au sein de l’UEMOA. À ce propos, elle a annoncé que le Bénin a pris un arrêté interministériel portant création, attribution, composition, organisation et fonctionnement du comité scientifique national du Baccalauréat harmonisé. Cet encadrement juridique rentre dans le cadre de la directive de l’UEMOA qui a exhorté les états membres à franchir le pas pour rendre possible la création des organes nationaux de gestion au niveau de chaque pays.

Adjéi KPONON

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents