Mise en œuvre du projet « Africa Digital Campus » au Bénin : 65 enseignants de l’INSTI Lokossa en formation - Journal Educ'Action
///

Mise en œuvre du projet « Africa Digital Campus » au Bénin : 65 enseignants de l’INSTI Lokossa en formation

5 mins read
Photo de famille des autorités présentes

L’amphithéâtre Etisalat de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) a abrité, le lundi 28 novembre 2022, le lancement des formations des enseignants concepteurs de cours en ligne. Ceci, dans le cadre du projet « Africa Digital Campus » (ADC). Au nombre de soixante cinq, ces enseignants proviennent de l’Institut National Supérieur des Techniques Industrielles (INSTI), un établissement de l’Université Nationale des Sciences, Technologies, Ingénierie et Mathématiques (UNSTIM).

« La séance d’aujourd’hui lance le démarrage des ateliers de formation de nos soixante cinq enseignants identifiés pour recevoir des cours sur ce qu’est la scénarisation, la conception des cours, le tutorat et également la mise en ligne des cours. Ces cours seront hébergés sur notre plateforme e-learning PEUPL qui existe déjà, mais qui sera également renforcée par le volet infrastructure que ce projet couvre », a expliqué Laurencio Tchiakpè, chef de projet à l’Agence des Systèmes d’Information et du Numérique (ASIN).

Au nom de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), Fawaz Tairou, directeur du bureau national AUF au Bénin, a informé que le projet « Africa Digital Campus » vise d’une part, à mettre en place une coopération rapide avec deux pays d’Afrique de l’Ouest, en l’occurrence le Burkina Faso et le Bénin, dans l’optique de renforcer l’offre d’enseignement à distance des universités. D’autre part, il contribue au renforcement des échanges, de partage d’expériences et de la pratique entre les universités du Sud. Le projet, a-t-il poursuivi, s’inscrit dans l’axe 1 de la stratégie 2021-2025 de l’AUF. Laquelle est intitulée « Transformations numériques et gouvernance universitaire ». Pour Nicaise Ndam, représentant de l’IRD au Bénin, ADC soutient la mise en place de communautés d’enseignants engagés dans le e-learning et l’ouverture des ressources pédagogiques. Ainsi, il permet l’accès aux ressources pour faciliter le processus d’apprentissage et les évaluations aux jeunes, aux femmes, puis l’accès à l’enseignement avec de nouveaux outils et à la connaissance sans devoir se déplacer dans les capitales parfois lointaines.

Lire aussi  Sur 14 soumissions au Projet VaRRIWA : Deux retenus à l’UAC, un à l’UP

Comme la représentante du recteur de l’UAC, le premier responsable de l’UNSTIM, le professeur Joachim Djimon Gbénou, a remercié tous les partenaires qui ont œuvré à la réalisation de ce projet. Pour être plus concret et marquer la volonté des participants à être attentifs et assidus à la formation pour l’atteinte des objectifs, lui et tous les enseignants de l’INSTI se sont engagés à respecter les clauses du projet. Clotilde Guidi, directrice de l’INSTI, renseigne à son tour, que ce projet ouvre la voie de la résilience et offre une plateforme organisationnelle et technologique qui, sans aucun doute, va permettre d’optimiser les processus d’apprentissage et d’assurer une meilleure qualité des enseignements en utilisant les outils numériques.

Le projet « Africa Digital Campus » est porté par l’IRD et WACREN. Il est financé par l’Union européenne, dans le cadre du programme «Connectivité et solutions numériques pour renforcer la résilience face à la crise Covid-19 des systèmes d’éducation, de santé et des Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) dans les Etats membres de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) ». Sa gestion est déléguée à l’Agence Française de Développement (AFD).

Adjéi KPONON

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents