Visite institutionnelle des centres Barka du Borgou et de l’Alibori : Des députés béninois s’engagent pour le PAEFE - Journal Educ'Action

Visite institutionnelle des centres Barka du Borgou et de l’Alibori : Des députés béninois s’engagent pour le PAEFE

5 mins read

Du 25 au 28 mai 2021, le Programme d’Appui à l’Education et à la Formation des Enfants exclus du système éducatif (PAEFE) a organisé une visite dans les centres Barka des départements du Borgou et de l’Alibori à l’intention des députés de l’Assemblée nationale du Bénin. Emerveillés par le modèle d’alternative éducative Barka, ils se déclarent favorables à une mise à échelle par le gouvernement béninois.

«Faire connaître l’expérience du PAEFE et les centres Barka aux députés membres de l’Assemblée nationale en vue du passage à l’échelle de l’expérience d’éducation alternative bilingue Barka ». Tel est l’objectif principal de cette visite institutionnelle qui a tenu toutes ses promesses. Trois jours durant, cette mission de terrain a mobilisé ministères sectoriels de l’éducation, préfet, maire et communautés locales. Après avoir visité le centre Barka de Kpari dans le département du Borgou et celui de Gando-Dari dans l’Alibori, les députés présents sont émerveillés. « Le travail que fait la Coopération Suisse avec l’appui de Helvetas et Solidar est impressionnant. Le PAEFE est bien conçu », a affirmé Mariama Baba-Moussa Soumanou, député à l’Assemblée nationale, élue de la 8ieme circonscription électorale. Pour son collègue Aden Léon Houessou, élu de la 18ieme circonscription, « la langue maternelle est fondamentale pour l’apprentissage. Lorsque vous maitrisez votre langue maternelle, vous apprenez vite », a souligné le député inspecteur pédagogique du premier degré et membre de la Commission éducation du Parlement béninois. Fort de cette conviction, il apprécie à sa juste valeur le bilinguisme développé dans les centres Barka. A l’unanimité, les parties prenantes à la visite ont encouragé les efforts consentis par le PAEFE et pris des engagements pour faciliter la mise à échelle de ce modèle d’alternative éducative. Il faut rappeler que le Programme d’Appui à l’Education et à la Formation des Enfants exclus du système éducatif (PAEFE), est un programme de la Coopération Suisse dont l’exécution a été mandatée au consortium Helvetas et Solidar. Son objectif est d’appuyer la mise en œuvre d’offres d’éducation et de formations adaptées aux réalités socio-économiques du milieu pour les enfants de 9-15 ans exclus du système éducatif formel. Il a été initié depuis 2017 pour contribuer à résoudre l’épineux problème des enfants hors de l’école estimés à plus d’un million par une étude de l’Unicef et de l’Insae réalisée en 2016.

Impressions de quelques participants

Dewanou Avodagbé, Directeur de cabinet du Ministre des Enseignements Maternel et Primaire

« Le modèle PAEFE est indiqué pour une duplication au plan national »

«C’est un programme qui nous donne satisfaction. Pour ce que nous constatons sur le terrain, il y a espoir que ces apprenants et les parents comprennent, de jour en jour, l’utilité du programme qu’est le PAEFE. La particularité du PAEFE, c’est d’amener les apprenants a bénéficier non seulement de l’enseignement/apprentissage/évaluation, mais aussi d’une initiation aux métiers, d’être formés aux activités productives et initiés aux valeurs culturelles de leur milieu. Le modèle PAEFE est indiqué pour une duplication au plan national. Cela nécessite des coûts mais à côté, les avantages sont énormes. Si nous voulons la réussite du programme et du passage à l’échelle, il faut qu’on puisse maintenir le bilinguisme. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents

Dictée du 30/11/2022.

Besoin de te renforcer en grammaire, orthographe et conjugaison ? Prends le rendez-vous de la “Dictée du jour”. Une émission pratique adressée aux apprenants du primaire.