Visite à pas de charge des centres PCA de l’Ong Associe à Cotonou : L’adjoint au maire Adjagboni favorable à la poursuite des activités pédagogiques au profit des apprenants des marchés - Journal Educ'Action

Visite à pas de charge des centres PCA de l’Ong Associe à Cotonou : L’adjoint au maire Adjagboni favorable à la poursuite des activités pédagogiques au profit des apprenants des marchés

4 mins read

Le deuxième adjoint au maire de la ville métropole Cotonou, Gatien Sèdami Adjagboni, a visité trois (03) différents centres du Programme des Cours Accélérés (PCA) de l’Ong Assovie, implantés dans les marchés de Létondougbé, de Gbodjètin et de Vêdoko. C’était dans la matinée du jeudi 11 mars 2021, sous la conduite de quelques responsables de l’Ong Assovie et de ses partenaires que sont Educo Bénin et Oxfam Bénin.

Un jeudi pas comme les autres. A pas de charge, l’autorité municipale a fait le tour des sites PCA de l’Ong Assovie au cœur de la ville de Cotonou. En sa qualité de représentant du maire, il a voulu s’imprégner du programme PCA, de son opérationnalisation dans les centres ciblés au milieu des marchés de Létondougbé, de Gbodjètin et de Vêdoko, et surtout de la démarche pédagogique mise en oeuvre pour une insertion réussie des enfants bénéficiaires, déscolarisés et non scolarisés, dans le système éducatif béninois. A cette occasion, le deuxième adjoint au maire Gatien Sèdami Adjagboni a vécu, en présentiel, les activités pédagogiques, les séquences de classes et les apprentissages élaborés et déroulés au profit de ces apprenants de l’école de la deuxième chance. Séduit par la qualité du travail en cours dans les PCA de l’Ong Assovie, l’autorité déclare que sa descente s’inscrit dans une dynamique d’appropriation de ce qui se fait sur le terrain pour ces enfants des marchés. Ceci en vue de jauger de la pertinence des actions éducatives de l’Ong, et surtout plaider pour le relogement des centres PCA dans les nouveaux marchés dont les travaux de construction démarrent sous peu. « Je vais plaider auprès du maire de la ville de Cotonou et si nous accordons nos violons, ce plaidoyer sera porté en direction du ministre du cadre de vie et de la ministre du commerce et de l’industrie afin de s’assurer que dans le grand programme de reconstruction des marchés, au niveau de la ville de Cotonou, l’Ong Assovie puisse continuer ces activités et permettre aux enfants de ces femmes commerçantes de continuer à bénéficier de cette éducation », a renseigné l’autorité.
Comblé, le directeur exécutif par intérim de l’Ong Assovie, Christophe Mekoun, a remercié l’adjoint au maire pour sa disponibilité et surtout son engagement à accompagner l’ong Assovie et à travers l’Ong, les enfants déscolarisés et non scolarisés des marchés, afin qu’ils bénéficient, eux aussi, de la scolarisation. « Nous sommes satisfaits de cette visite en ce sens que la mairie rentre dans la dynamique de nous accompagner afin que les enfants puissent bénéficier d’un cadre adéquat pour suivre les cours et s’affirmer. Nous ne baisserons pas les bras ; nous allons rester dans la dynamique de faire le suivi auprès des autorités afin que ce qui est dit puisse être concrétisé », a-t-il conclu.

Edouard KATCHIKPE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents