Sanctions et droits de défense en milieu scolaire : AFA-B et Educ’Action sensibilisent les élèves du Borgou - Journal Educ'Action

Sanctions et droits de défense en milieu scolaire : AFA-B et Educ’Action sensibilisent les élèves du Borgou

3 mins read

La journée du 14 Février 2020 a été charnière pour les équipes de l’Association des Femmes Avocates du Bénin (AFA-B) et de l’ONG Educ’Action, résolument engagées dans la lutte contre les violences sexuelles et le travail des enfants au Bénin. Une semaine après l’étape du Zou, c’est le tour des élèves du département du Borgou de recevoir la visite des deux partenaires pour leur campagne de sensibilisation en milieu scolaire concernant les dispositions légales qui les protègent de deux maux : violences sexuelles et travail des enfants. Première étape de la tournée, le Collège Catholique Saint-Thomas d’Aquin de Parakou pour la séance de sensibilisation qui a réuni plus de 200 apprenants et l’ensemble du personnel administratif du collège. Au CEG Tchatchou dans la soirée du 14 Février, c’est environ 300 élèves qui sont venus s’imprégner des peines encourues par les auteurs en infractions sur des cas de viol, mariage forcé, agressions, attouchements, harcèlement sexuel. A chaque étape de la tournée, Rosaline Tadagbé, la représentante de l’AFA-B a renseigné les apprenants sur les différentes formes de sanctions prévues contre chaque abus dans l’arsenal juridique béninois. Lesquelles sanctions vont de 5 ans à 10 ans d’emprisonnement et d’une amende qui varie de cinq cent milles (500.000) à cinq millions (5.000.000) de francs CFA, selon la gravité de la forfaiture commise. A son tour, Moshé Oké Assogba, représentant de l’ONG Educ’Action a martelé aux élèves que c’est de droit qu’ils peuvent se défendre face aux différents abus sexuels après avoir énuméré les causes de ces fléaux qui gangrènent le milieu scolaire. Initiative de l’UNICEF en partenariat avec l’Association des Femmes Avocates du Bénin (AFA-B), cette campagne de sensibilisation est prévue pour se dérouler dans les départements du Zou, du Borgou et de l’Alibori pour le compte du premier trimestre de l’année 2020.

Edouard KATCHIKPE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents