Harcelé à l’école, un enfant de 10 ans s’est donné la mort

Kevin Reese Jr, 10 ans,  s’est donné la mort, il y a quelques semaines. Le suicide est survenu suite  au harcèlement scolaire dont il était victime, nous apprend Digitalcongo.

Il a été retrouvé pendu dans un placard, détaille parismatch.com qui précise  que la scène s’est déroulée en janvier dernier à Houston au Texas. Selon les propos  de sa mère, rapportés par  le site web aufeminin.com,    Kevin «en avait assez». «Il n’en pouvait plus et avait le sentiment d’être mis sur le côté».

 

Crystal Smith, la sœur aînée de la défunte,  assure avoir régulièrement  rapporté à l’équipe scolaire les incidents et violences physiques dont   était victime feu Kevin. En réponse, regrette parismatch.com  les responsables de l’école lui  indiquaient   qu’ils n’avaient pas «la preuve de violences physiques».

«Ils m’ont dit qu’ils n’avaient jamais rien trouvé sur un possible harcèlement», raconte à Zay Actu de la Martinique l’écolière éplorée.

Digital Congo  note  ainsi une banalisation des incidents et se joint à la mère de Kevin pour exhorter les parents d’élève à faire attention à leurs enfants. « Ne supposez pas que les choses sont gérées à l'école », recommande  en larme maman Kevin car quelques jours  avant son suicide,  le garçonnet avait écrit  sur son bureau  à la maison qu’il allait se tuer.

Pas de suicide  au sein des candidats au Certificat  d’Etude Primaire (CEP). Le Ministre Salimane Karimou espère retrouver tous ses apprenants dans les centres de composition le 03 juin prochain.  Pour cet examen, annonce La Nouvelle Tribune, la dictée fait son grand retour.

« Les candidats au Cep 2019 vont composer en dictée comme au bon vieux temps »,  confie à mes confrères de la radio Océan de Cotonou, le Directeur de cabinet  du ministre des enseignements maternel  et primaire,  Dèwanou Avodagbé.

CEP 2019 : La dictée refait surface, écrit  www.24haubenin.info. Le web journal souligne qu’elle est la 3ème épreuve à laquelle seront soumis les candidats.  L’épreuve de dictée portera sur un texte d’environ 10 lignes, taille 14, interligne 1,5, police times new roman. Une faute enlève quatre points. La durée est de 30 minutes et elle sera notée de 00 à 20, détaille le journal Les Pharaons.

Restons dans le registre de cet exercice pour vous part avec Educ’Action de la 2ème édition du concours national de dictée « Les Oscars de la dictée ».  Les douze finalistes  en provenance des 12 départements du Bénin,  seront soumis à l’ultime épreuve  le 13 avril prochain à Cotonou.

Fin de cette revue de presse, je vous retrouve la semaine prochaine.

Esckil AGBO