Résultats nationaux de l’évaluation PASEC 2019 : Les statistiques sur les performances des élèves en langue et en lecture - Journal Educ'Action
/

Résultats nationaux de l’évaluation PASEC 2019 : Les statistiques sur les performances des élèves en langue et en lecture

7 mins read

Après la parution portant sur la présentation du Programme d’Analyse des Systèmes Educatifs de la Confemen (PASEC), place cette semaine au décryptage des résultats en français de l’évaluation nationale. Les performances des apprenants du Bénin en langue française, c’est la préoccupation au cœur de cette deuxième publication du dossier du mois de mai consacré au PASEC.

La méthodologie de l’évaluation du PASEC 2019 au Bénin, en début de scolarité primaire, a consisté à administrer des tests en passation individuelle aux élèves. Suivant le rapport national de l’évaluation présenté aux acteurs de l’éducation, le 1er Avril 2022, le test PASEC 2019 de langue a évalué les trois domaines fondamentaux que sont : la compréhension de l’oral, la lecture-décodage et la compréhension de l’écrit.
Les résultats nationaux de l’évaluation PASEC 2019, révèlent en début de scolarité et en langue, que le Bénin loge moins de la moitié des élèves au-dessus du seuil suffisant de compétences (37,6%).

Tableau 1 : Echelle de compétences PASEC 2019 en langue – Début de scolarité

Avec une réparation nationale estimée à 23% au niveau 1, pour un score compris entre 399 et 469 points, les élèves sont capables de comprendre des messages oraux très courts (mots isolés) et familiers pour reconnaître des objets familiers. Mais par contre, ils éprouvent de grandes difficultés dans le déchiffrage de l’écrit et l’identification graphologique (lettres, syllabes, graphèmes et phonèmes).
Avec une réparation nationale estimée à 30,9% au niveau 2, pour un score compris entre 469 et 540 points, les élèves ont amélioré leur niveau de compréhension de l’oral et sont en mesure d’identifier un champ lexical. Ils développent les premiers liens rudimentaires entre le langage oral et écrit, et sont capables de réaliser des tâches basiques de déchiffrage, de reconnaissance et d’identification graphologique (lettre, syllabe, graphème, phonème).

 

Tableau 3 : Echelle de compétences PASEC 2019 en lecture – Fin de scolarité

La situation au niveau des départements présente des disparités, des écarts de performance extrême entre les départements affichant 46,9 % points. Le département de l’Ouémé a progressé de 57,2% au-dessus du seuil de compétences et celui de l’Alibori est arrivé avec 10%.
En fin de scolarité et en lecture, les performances des élèves sont nettement meilleures au niveau national, avec 75% des élèves testés classés au-dessus du seuil de compétences.
Avec une réparation nationale estimée à 29,5% au niveau 3, pour un score compris entre 518 et 595 points, les élèves sont capables de combiner deux informations explicites dans un passage de document ou de réaliser des inférences simples dans un texte narratif ou informatif. Ils peuvent extraire des informations implicites de supports écrits en donnant du sens aux connecteurs implicites, aux anaphores ou aux référents. Aussi, les élèves sont en mesure de localiser des informations explicites dans des textes longs et des documents dont le texte est discontinu.
Avec une réparation nationale estimée à 45,5% au niveau 4, pour un score supérieur à 595 points, les élèves peuvent effectuer un traitement de texte global pour tirer parti de textes narratifs, infirmatifs et de documents. Sur ces supports, ils sont capables d’associer et d’interpréter plusieurs idées implicites en s’appuyant sur leurs expériences et leurs connaissances. De même, en lisant des textes littéraires, les élèves sont capables d’identifier l’intention de l’auteur et de déterminer le sens implicite d’un récit.
Il ressort donc, et en comparaison avec les autres pays de l’évaluation, que le Bénin fait partie des pays les moins performants en début de scolarité primaire. En revanche, il se positionne parmi les plus performants en fin de scolarité dans les deux disciplines de l’évaluation : lecture et mathématiques.

L’analyse comparative des résultats entre 2014 et 2019

En 2014, la moyenne en 2e année (CP) de langue qui était de 458,3 est passée à 524,8 en 2019. En 6e année (CM2) de lecture en 2014, la moyenne qui était de 523, 4 a progressé pour atteindre 585,7% en 2019.

Des perspectives pour plus de performances en français

Des actions et pistes de réflexion sont formulées en vue d’améliorer les performances en français au niveau des apprenants. Il s’agit, entre autres, de rendre obligatoire l’enseignement maternel et assurer son extension progressive suivant le mode communautaire et ce, en conformité avec la nouvelle architecture éducative qui fait partie intégrante de l’évaluation de base (Cf. PSE 2018-2030), dans la perspective de l’amélioration des performances des élèves en début de scolarité ; d’entreprendre des actions ciblées de formation spécifiques à l’intention des enseignants pour le renforcement de leurs connaissances et compétences en compréhension de l’écrit et en mathématiques.

Tableau 6 : Performances moyennes du Bénin, comparées entre 2014 et 2019.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents

Santé et Bien- être

L’utilisation du bouillon communément appelé « cube » devient aujourd’hui, chose récurrente dans nos habitudes culinaires.