Restitution de l’évaluation de la conception des jeux et jouets : Les enseignants du SYNAEM-Bénin entre observations et propositions - Journal Educ'Action

Restitution de l’évaluation de la conception des jeux et jouets : Les enseignants du SYNAEM-Bénin entre observations et propositions

7 mins read
Le présidium lors de l’atelier

Les enseignants, membres du Syndicat National des Enseignants des Ecoles Maternelles du Bénin (SYNAEM-Bénin) ont eu droit à une restitution provisoire de l’évaluation de la formation sur la fabrication des jeux et jouets à base des matériaux locaux. C’était lors d’un atelier organisé le samedi 04 décembre 2021, à la salle moyenne de la bourse du travail à Cotonou en présence de Gaétan Kponoukon, secrétaire général national de ce syndicat de base.

Ils sont habitués à se faire former dans différents domaines et sur des sous-thèmes d’actualité afin de voir leurs capacités renforcer. Mais cette fois-ci, ils sont sollicités pour apprécier le contenu du travail abattu par le consultant Edmond Gandji et y faire leurs observations. Ils, ce sont les enseignants et enseignantes, membres du SYNAEM-Bénin, un syndicat de développement qui, faut-il le rappeler, œuvre depuis bien des années au rayonnement du sous-secteur de l’enseignement maternel. Avec un retard de 45 minutes, ces enseignants, invités de Gaétan Kponoukon, secrétaire général du SYNAEM-Bénin, ont rallié la salle moyenne de la bourse du travail à Cotonou. Venus des différents départements du Bénin, pour la plupart, ils ont tôt fait de témoigner leur intérêt à l’atelier de restitution provisoire de cette évaluation. Il est 10 heures, tous les regards sont tournés vers le vidéoprojecteur. «Chers militants, chers membres du SYANEM-Bénin, vous faites partie des enseignants qui ont été formés sur la conception des jeux et jouets à base des matériaux locaux. Une formation initiée par notre syndicat mais qui a été financée par la Fédération Canadienne des Enseignants et Enseignantes Canadian’s Teacher’s Federation (FCE/CTF). De 2019 à 2021, les douze (12) départements que compte notre pays ont bénéficié de cette formation où y ont pris part un nombre considérable d’animateurs et d’animatrices. C’est le moment d’évaluer cette formation», a déclaré Gaétan Kponoukon, secrétaire général national du SYNAEM-Bénin pour planter le décor.

Les militants en atelier

Venue du département du Zou, précisément de la commune de Za-kpota, Gnon Ramanatou Toko, directrice de l’Ecole Maternelle Publique Zakekere, n’a pu contenir sa joie. Laquelle joie provient des meilleurs fruits issus de ladite formation dans cette commune du Sud du Bénin. «A la lumière des résultats de l’évaluation de cette formation dans le département du Zou, on constate que les enseignants l’ont prise au sérieux. Cette formation leur a permis d’équiper leurs écoles maternelles de jeux et jouets. C’est ce qui a augmenté l’effectif des tout-petits dans les écoles maternelles. Si nous pouvons continuer dans ce sens, nous allons changer beaucoup de choses», fait-elle savoir, tout sourire. Après son intervention, d’autres enseignants se sont succédé pour renseigner sur le visage des écoles maternelles dans leurs départements respectifs après les formations de 2019 à 2021. C’est sous la coupole de Hector Fanou et Charles Dossa, tous formateurs à la faveur de la série de formations dans chaque département.

De la restitution des travaux…

Photo de famille

C’est un document de plus de cent sept (107) pages que Gaétan Kponoukon, représentant pour la circonstance, le consultant empêché, a présenté aux membres du SYNAEM-Bénin sur le vidéoprojecteur. De la restitution des travaux, il ressort, entre autres, que trois cent soixante (360) enseignants outillés, ont formé à leur tour 1.151 autres enseignants qui proviennent de plus de deux cent quatre-vingt-et-un (281) écoles maternelles contenant au total 29.663 écoliers dont 43% de filles. En ce qui concerne l’appréciation de la formation, 97% des répondants estiment que les séances organisées sont bonnes et excellentes et plus de 97% de ces participants sont totalement satisfaits de l’initiative. Selon les résultats du consultant, les données collectées directement montrent que 100% des bénéficiaires interrogés affirment que ces séances de formations organisées par le SYNAEM-Bénin ont répondu à plusieurs besoins dans le sous-secteur de l’enseignement maternel au Bénin.
Après la restitution des travaux, les militants sont répartis en trois (3) ateliers pour réfléchir et faire des observations sur le travail du consultant. Ils ont, cependant, estimé qu’en termes de recommandation, il faut ajouter au document deux nouveaux points. Il s’agit d’initier des actions d’atténuation de l’impact des changements climatiques sur l’éducation de la petite enfance d’une part, l’initiation des enseignants à l’intégration de la nouvelle technologie dans le système de l’enseignement maternel d’autre part.
Pour information, un atelier de dissémination du rapport de l’évaluation de ladite formation est prévu le samedi 11 décembre prochain à la bourse du Travail.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents

Dictée du 30/11/2022.

Besoin de te renforcer en grammaire, orthographe et conjugaison ? Prends le rendez-vous de la “Dictée du jour”. Une émission pratique adressée aux apprenants du primaire.