Rentrée scolaire 2022-2023 : Les enseignants mobilisent l’attention - Journal Educ'Action

Rentrée scolaire 2022-2023 : Les enseignants mobilisent l’attention

8 mins read

Les activités entrant dans le cadre de la rentrée scolaire 2022-2023 sont rentrées dans leur phase active. Du primaire au Secondaire, cadres et ministres mènent différentes actions pour faire de la rentrée scolaire une réussite. Voici une synthèse des activités.

C’est par note de service signée par le secrétaire général du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) qu’une première liste d’Aspirants au Métier d’Enseignant (AME) a été rendue disponible le 31 août 2022. Au nombre de 1905, ils sont déployés sur l’ensemble du territoire national pour servir dans les écoles au titre de l’année scolaire 2022-2023. La veille, un atelier a été organisé pour évaluer le processus d’utilisation de leurs services. La rencontre a eu lieu le mardi 30 août 2022 dans la grande salle des tours administratives de Cotonou. Elle a été présidée par Salimane Karimou, ministre des Enseignements maternel et primaire, et Kouaro Yves Chabi, ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Lors de la rencontre, les participants ont validé le rapport du comité commis à l’évaluation des services des AME. Il s’est agi pour le comité de faire une évaluation au plan national pour relever les forces et les faiblesses de ce programme et suggérer des approches de solutions. Au terme des travaux, « le rapport va être transmis au gouvernement qui va prendre acte des recommandations du comité et verra dans quelle mesure les aspects perfectibles pourraient être améliorés soit tout de suite avant la rentrée de septembre, soit au cours de l’année scolaire 2022-2023 », a fait savoir Salimane Karimou. A en croire le ministre, les participants à l’atelier ont souhaité que l’expérience des AME soit poursuivie. Invité à l’activité, Noël Sonagnon Houssou, secrétaire général de la Fédération Nationale des Associations des Parents d’Elèves du Bénin (FENAPEB) et président du bureau départemental Ouémé de la même organisation, justifie aussi ce choix de continuer l’expérience. « Nous, à la FENAPEB, nous avons une position claire et nette : il faut continuer. Il faut le faire tout en améliorant ce qui peut l’être. Ce programme a sorti bon nombre de nos enfants, aujourd’hui enseignant, de la précarité. C’est une réalité. Nous plaidons pour que ces enseignants bénéficient des douze mois de salaire », a souligné le secrétaire général de la FENAPEB. Le sous-secteur de l’enseignement secondaire, n’est pas resté en marge des préparatifs de la rentrée scolaire.

Les acteurs de l’EFTP en université de vacances

Le renforcement des capacités des enseignants préoccupe aussi les autorités de l’enseignement secondaire. Les universités de vacances sont ainsi mises à contribution pour les outiller. Cette année, c’est le Centre de Formation Professionnelle et d’Apprentissage (CFPA) de Djougou qui a accueilli principalement les acteurs de l’Enseignement et de la Formation Techniques et Professionnels (EFTP). Les assises ont eu lieu du mercredi 31 août au dimanche 4 septembre 2022. Le thème choisi cette année est ‘’Valorisation des métiers pour une insertion professionnelle garantie’’. L’objectif poursuivi est d’améliorer la qualité des enseignements et formations dans les établissements de l’EFTP. De façon spécifique, la rencontre a permis d’harmoniser et de partager les bonnes pratiques d’enseignement dans les établissements d’EFTP, de stimuler la relecture des curricula de formation et de consolider les échanges d’expériences et les relations interpersonnelles entre les formateurs.

La généralisation de l’Education à la Santé Sexuelle (ESS) devient réalité

« Le Gouvernement du Bénin accorde une grande importance aux questions éducatives notamment aux questions relevant de la scolarisation des filles. Il s’agit à la fois de la scolarisation des filles et de leur maintien dans le système éducatif. À ce sujet, plusieurs dispositions ont été prises. C’est, entre autres, pour accompagner ces mesures qu’est apparue l’initiative d’ESS », a fait savoir le docteur Coovi Blaise Djihouessi, directeur général de l’INIFRCF, lors de l’atelier de formation des points focaux de l’Éducation à la Santé Sexuelle (ESS) au sein des douze directions départementales des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. La rencontre a eu lieu du lundi 29 août au samedi 3 septembre 2022 à Princesse Hôtel de Bohicon, après que ces derniers aient été installés. Pour le premier responsable de l’INIFRCF, cette généralisation progressive est envisagée « pour la simple raison que les établissements qui ne sont pas encore dans le processus perturbent les données statistiques ». En effet, à l’analyse, les taux de grossesse sont en nette diminution dans les départements et les communes concernés par l’initiative d’ESS. Pour que toutes ces actions des autorités aboutissent, les organisations de défenses des droits des travailleurs n’ont pas été oubliées.

Rencontre gouvernement syndicat en vue

Pour une année scolaire apaisée, la commission nationale de concertation, de consultation et de négociation collective reprend du service pour sa deuxième session ordinaire au titre de cette année 2022. En effet, le ministre d’État, Abdoulaye Bio Tchané a invité les secrétaires généraux de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (CSTB), la Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (CSA-Bénin) et la Confédération des Organisations Syndicales Indépendantes du Bénin (COSI-Bénin) ainsi qu’un membre de leur organisation respective à une rencontre le jeudi 8 septembre 2022 à partir de 10 heures à la salle Collines de l’INFOSEC, à Cotonou. Les échanges vont essentiellement porter sur la préparation de l’année scolaire et universitaire 2022-2023 et d’autres questions diverses.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents