Protection de l’enfant au Bénin : VESOS Abomey-Calavi outille 50 élus locaux d’Abomey-Calavi - Journal Educ'Action

Protection de l’enfant au Bénin : VESOS Abomey-Calavi outille 50 élus locaux d’Abomey-Calavi

3 mins read
Les participants lors des présentations

«Les élus locaux attendaient beaucoup de ces communications pour être mieux informés des nouvelles lois, sur la reconnaissance de grossesse et la paternité, ainsi que les violences faites aux enfants. En tant qu’élu, il est important que nous soyons mieux outillés sur les responsabilités qui sont les nôtres car les populations viennent régulièrement nous voir pour nous soumettre divers problèmes. Nous devons savoir sous quelle forme intervenir ». Ces impressions sont celles de Fidèle Houinsou, président de la Fédération des élus locaux de la commune d’Abomey-Calavi. Ils sont au total cinquante (50) chefs quartier et notables de la commune à avoir pris part à la session de formation sur la politique de protection de l’enfant de SOS Village d’Enfants Bénin. L’objectif de la rencontre, permettre aux élus de s’approprier les différents aspects de cette politique à travers différentes communications et études de cas durant deux jours, les 6 et 7 mai 2021.
A l’occasion de la première communication, Wilfried Lissa, coordonnateur national de la Sauvegarde de l’enfant à SOS Village d’Enfants Bénin, a levé le voile sur les nouvelles dispositions en matière de déclaration de naissance. Lors de la deuxième communication, Almira Simicla, éducatrice spécialisée, a abordé, avec les participants, quatre types de violences faites aux enfants : les violences physiques et corporelles, morales et psychologiques, sexuelles et la négligence de l’enfant. La troisième communication a été l’occasion pour Pulchérie Tokognon, infirmière et Gérard Ayi, psychologue, tous deux en service à VESOS à Abomey-Calavi, de sensibiliser les élus locaux sur le coronavirus. La dernière communication a été l’œuvre du responsable national de la sauvegarde qui a fait le tour du mécanisme de signalement des cas de violences faites aux enfants. Les participants ont salué l’engagement de SOS en souhaitant que de telles séances de formation soient organisées régulièrement pour leur permettre de mieux jouer leur rôle de leaders dans leurs communautés respectives.

A. K

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents