Pour un financement plus accru en faveur de la réalisation des droits de l’enfant : Le ReSPESD plaide pour une inscription au budget communal de Cotonou - Journal Educ'Action

Pour un financement plus accru en faveur de la réalisation des droits de l’enfant : Le ReSPESD plaide pour une inscription au budget communal de Cotonou

3 mins read

Après So-Ava, le 19 août 2022, la salle de conférence de la mairie de Cotonou a accueilli la délégation du Réseau des Structures de Protection des Enfants en Situation Difficile (ReSPESD) le mardi 30 août 2022. L’objectif de la séance d’échanges est de renforcer les élus et les cadres des communes d’intervention sur les stratégies endogènes de mobilisation de ressources additionnelles pour financer les actions en faveur des droits de l’enfant. Elle a connu la participation des cadres administratifs et techniques de la mairie, des chefs de Centres de Promotion Sociale, des représentants d’organisation d’enfants et les représentants des enfants.
« Nous avons choisi de nous entretenir avec vous sur un sujet d’avenir : les enfants.Il est question de faire un plaidoyer à l’endroit des élus et des cadres de l’administration communale en vue d’un financement plus accru des actions en faveur de la réalisation des droits de l’Enfant », a fait savoir Maxime Agoua, chargé de programmes du ReSPESD, lors de son allocution. Au nom des autorités communales, Bossou Nestor Manonwomeh, le Secrétaire Exécutif de la mairie de Cotonou, a exprimé l’engagement de la mairie à œuvrer dans ce sens. « La question des enfants est une question primordiale qui doit être au cœur de toutes les politiques publiques. Je puis vous dire qu’à Cotonou, le secteur prioritaire est le secteur éducation. Le budget primitif de la mairie de Cotonou pour la gestion 2023 sera élaboré dans cette vision », a martelé le représentant du maire.
Deux communications ont ponctué cette journée d’activité. La première a porté sur le « Rappel des grandes conclusions de l’état des lieux de la prise en compte des droits de l’Enfant dans le processus de planification et de budgétisation dans la Commune ». La deuxième, quant à elle, a eu pour thème « Techniques innovantes de mobilisation de ressources endogènes additionnelles ».Après ces deux communications conduites par le chargé de programmes du ReSPESD, les participants ont eu l’occasion de poser des questions afin de mieux comprendre et s’approprier les contenus.
Pour rappel, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de son programme pluriannuel BJ2073, financé par le fondation Educo, et portant sur le Renforcement des Systèmes Nationaux de Protection et d’Education de l’Enfant, à travers un plaidoyer en direction des neuf communes d’intervention.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents