Pour des faits présumés de harcèlement sexuel et moral : Le directeur de l’INSA démis de ses fonctions

« Les étudiants paysagistes ont cessé leur vacarme, on va enfin pouvoir travailler au calme ! », s’exclame un étudiant de l’Institut national des sciences appliquées (Insa) à Blois, dans le Val de Loire (France). En effet, l’établissement a été le siège de diverses manifestations suite à une plainte pour des faits présumés de harcèlement sexuel et moral contre son directeur, Nicolas Gascoin, envers la personne de Lolita Voisin, directrice de l’école de la nature et du paysage, un établissement sous sa tutelle.

Tout en démentant les faits, Nicolas Gascoin, a annoncé son départ dans un courrier adressé aux enseignants et aux étudiants, dans la soirée de mercredi 8 septembre. « Nos étudiants et enseignants du paysage pourront ainsi reprendre au plus vite le cours des enseignements. Je m’en réjouis, car il est du devoir de l’institut de délivrer sa mission de service public dans un cadre serein », a estimé le directeur, invitant les étudiants au calme et à la reprise des cours.

Et pour cause, le directeur de l’école d’ingénieurs a été démis de ses fonctions par la ministre de l’Enseignement supérieur face à la pression des étudiants. Ces derniers ont entamé une grève le 6 septembre dernier pour protester contre l’absence de mesures conservatoires vis-à-vis du directeur, et en défense de leur ancienne directrice. A en croire l’avocate de la directrice, Nicolas Gascoin « se présente comme la victime ». Toutefois une enquête judiciaire est toujours en cours après un dépôt de plainte, en juillet, de Lolita Voisin, au terme d’un long arrêt maladie.

Viviane SOGBLONGBE (stg)

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *