Pour combler le gap dans le corps d’encadrement : 50 inspecteurs mis à la disposition du système éducatif - Journal Educ'Action
/

Pour combler le gap dans le corps d’encadrement : 50 inspecteurs mis à la disposition du système éducatif

4 mins read

«Nous sommes prêts à œuvrer pour un système éducatif plus performant, plus rayonnant. Mes collègues et moi, nous nous engageons à remplir professionnellement notre mission de bout en bout. Nul doute que les fruits tiendront pleinement la promesse des fleurs ». C’est là, l’engagement pris par Lucien Glèlè Langanfin au nom de ses collègues fraîchement sortis de l’Ecole de Formation du Personnel d’Encadrement de l’Education Nationale (EFPEEN) pour se mettre au service de l’éducation béninoise.
En effet, ils sont cinquante (50) nouveaux inspecteurs du second degré dont quarante-et-un (41) pour l’Enseignement Secondaire Général et neuf (09) pour l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle, issus de la promotion 2019-2021, ayant été formés dans le cadre du Projet d’Appui à l’Enseignement Secondaire au Bénin (PAESB). Ceci pour combler un tant soit peu le gap d’inspecteurs dans ce sous-secteur. C’est à la faveur d’une cérémonie consacrant leur sortie officielle, que ces nouveaux inspecteurs ont reçu leur parchemin des mains de Kouaro Yves Chabi, ministre des Enseignements Secondaire Technique et de la Formation Professionnelle, appuyé dans cet exercice par Jérôme Bertrand Hardy, directeur de l’Agence Française de Développement (AFD), bras financier du PAESB. Cette cérémonie qui a eu lieu le vendredi 18 février 2022, dans la salle des fêtes des tours administratives, a été rehaussée par plusieurs allocutions.
A tour de rôle, Wilfrid Djènontin, coordonnateur du PAESB, Dr Abdou Wahidi Bello, directeur de l’EFPEEN, ont adressé leurs félicitations aux récipiendaires et exprimé leur reconnaissance à l’endroit de l’autorité ministérielle pour la conduite de ce projet. Par ailleurs, ils ont exprimé leur disponibilité à recevoir une nouvelle cohorte d’élèves-inspecteurs. Après avoir rappelé aux récipiendaires, les missions qui sont désormais les leurs, le ministre Kouaro Yves Chabi a exprimé ses attentes vis-à-vis de ces derniers. « J’ose croire que vous mesurez la portée de cette noble mission et les nombreuses attentes de tous les acteurs de notre système éducatif à votre endroit. Je vous recommande fortement de veiller à soigner votre image en matière de compétence, d’éthique et de déontologie du métier d’inspecteur en étant, de ce fait, des référents moraux capables d’apporter des expertises attendues de vous », a-t-il appelé de tous ses vœux. C’est avec l’engagement de l’AFD, réitéré par son directeur, Jérôme Bertrand Hardy, que le ministre a renvoyé officiellement les récipiendaires à leurs missions en qualité d’inspecteur pédagogique des enseignements du second degré.

Estelle DJIGRI

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents

Dictée du 30/11/2022.

Besoin de te renforcer en grammaire, orthographe et conjugaison ? Prends le rendez-vous de la “Dictée du jour”. Une émission pratique adressée aux apprenants du primaire.