Passation de témoin au MESTFP : Le ministre Kouaro Yves Chabi s’installe avec une idée claire de sa mission

Depuis le jeudi 27 mai dernier, le Ministère de l’Enseignement Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle a changé de mains. Mahougnon Kakpo, ministre sortant, a passé le témoin à Yves Kouaro Chabi qui s’installe avec de nouvelles approches de gestion. La cérémonie a eu lieu à la salle Codir des Tours administratives à Cotonou.

La primauté de l’intérêt général, la responsabilité, l’intégrité, la transparence, la reddition de comptes, le respect de la hiérarchie, la ponctualité au travail, le professionnalisme et la diligence dans le traitement des dossiers sont, entre autres, les principes cardinaux qui fondent la gestion du nouveau ministre Yves Kouaro Chabi. D’un ton ferme, il dit ne laisser aucune chance à la désinvolture, aucune place à la contre-performance tout en restant coopératif et ouvert au dialogue pour l’atteinte des objectifs assignés par le chef de l’Etat à ce département ministériel. Avec le soutien de l’ensemble du personnel, il entend « poursuivre les réformes en cours dans le secteur afin d’en faire un des leviers pour le développement et un antidote contre le chômage des jeunes » comme l’ambitionne d’ailleurs le chef de l’Etat. «Je compte sur le concours de tous pour relever les défis et combler les attentes du chef de l’Etat pour ce secteur névralgique de développement du Bénin », a-t-il déclaré, tendant ainsi la main à toutes les composantes du ministère, y compris les partenaires sociaux. Mahougnon Kakpo, ministre sortant, a, quant à lui, salué le soutien constant du chef de l’Etat, même quand la clameur était parfois devenue l’expression d’une sourde colère qui montait du milieu des enseignants, du plus profond des entrailles de leurs insatisfactions. « C’est dire que mon cœur et mon âme ne remercieront jamais assez le chef de l’Etat pour l’honneur inestimable qu’il m’a fait, la chance immense qu’il m’a accordée de servir notre pays à un niveau aussi prestigieux, pour cette expérience unique dans une vie », a-t-il témoigné, rompant ainsi les amarres avec ce département ministériel. Les partenaires sociaux, par la voix de leur porte-parole, ont aussi exprimé leurs attentes au nouveau ministre pour l’éclatant succès de leur marche commune.

Serge David ZOUEME

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *