Organisation des examens blancs du CEP : Le public dans l’incertitude - Journal Educ'Action
/

Organisation des examens blancs du CEP : Le public dans l’incertitude

7 mins read

Encadrés dans le public par Salimane Karimou, ministre des Enseignements Maternel et Primaire, les examens blancs du CEP s’organisent au bon vouloir des promoteurs d’écoles privées. Pendant que certaines écoles privées les font à l’interne, d’autres, avec le concours des ONG, y participent. Votre journal Educ’Action a effectué une descente dans quelques écoles privées et publiques pour faire le constat. Voici la moisson !

C’est un calme total qui s’observe dans la cour du Groupe Scolaire ‘‘ La Marjolaine’’ l’après-midi du vendredi 18 février 2022. Située dans le quartier Gbèdagba, dans la ville de Cotonou, cette école privée compte deux (02) groupes pédagogiques. Vu l’heure qu’il fait (15 heures), les apprenants sont occupés en classe. Quelques minutes après, c’est le directeur du primaire groupe/B qui s’approche de l’équipe de reportage de Educ’Action avec un sourire aux lèvres. Habillé d’un basin multicolore, Michel Béhanzin, puisque c’est de lui qu’il s’agit, d’un air sérieux, affirme que le groupe scolaire a retenu la date du vendredi 18 février 2022, pour jauger le niveau des apprenants avant leur départ pour les congés. « Les examens blancs sont organisés à l’interne avec l’appui du coordonnateur du groupe scolaire pour mettre les enfants dans de bonnes conditions de réussite à l’examen national du Certificat d’Etudes Primaires (CEP). C’est une grande organisation que nous avions mise en place », informe-t-il. Les yeux fixés sur leurs copies, les candidats composent dans les différentes épreuves qui leur sont soumises. Au fur et à mesure que les copies sont déposées, un collège d’instituteurs s’occupe de leurs corrections sous anonymat. A en croire Bernard Avoce Gou, coordonnateur de ce groupe scolaire, les épreuves sont proposées selon les conditions définies et selon le programme déroulé. « C’est ce matin que les épreuves nous sont parvenues dans des enveloppes scellées comme à l’examen national », rassure Michel Béhanzin, directeur du primaire groupe B de ‘‘ La Marjolaine’’. « Quand le directeur a annoncé les examens blancs, j’avais peur. Car, c’est la première fois que j’y prends part. Heureusement que j’ai beaucoup révisé avec mes parents à la maison », confie, un peu stressé, Faith Awini, candidat à l’examen du CEP. Cap est mis sur le Complexe scolaire ‘‘Cœur Sacré de Jésus’’ sis à Ste Rita.

L’examen blanc collectif : une initiative volontaire

Les apprenants de ce complexe ont vu leur niveau jaugé à travers un examen blanc organisé par l’ONG ‘‘La Performance’’. C’est un examen blanc qui a enregistré la participation des écoles privées volontaires. Seulement, il s’est fait depuis le samedi 15 Janvier 2022. « Les examens blancs sont bons pour nous les enseignants qui gardons les enfants. Les examens blancs nous permettent de prendre connaissance d’autres épreuves et leurs corrigés types », fait savoir Paul Houinato, directeur du Complexe scolaire ‘‘Cœur Sacré de Jésus’’. Organisé au CEG Zogbo par l’ONG ‘‘La Performance’’, cet examen blanc est à 1 500 Fcfa par élève, pour vivre les réalités liées aux examens.
Clémence Aglo, âgée de 9 ans informe : « L’examen blanc n’est pas national. Au cours de cet examen, nous avons composé en lecture, expression écrite, éducation sociale, éducation scientifique et technologique, mathématique et dictée ». Pour Richenel Metehou, élève au Complexe scolaire ‘‘ Cœur Sacré de Jésus’’, c’est une occasion de découvrir que les épreuves proposées à l’examen et en classe n’ont pas le même format. Aussi précise-t-il, les épreuves sont de couleur bleue et les caractères d’écriture large.

Les frais d’examen blanc intégralement remboursés dans les écoles publiques

Reconnaissant la plus-value des examens blancs tout comme ses collègues, Rigobert Viossi, directeur du groupe F du complexe scolaire de Jéricho, affirme que les examens blancs sont organisés la plupart du temps dans les centres d’examen. A la question de savoir s’il y aura l’examen blanc dans le public cette année, le directeur répond en ces termes : « Pour l’heure, rien n’est encore décidé concernant les examens blancs dans le public. Il faut dire que les frais de participation aux examens blancs perçus, pour le compte de cette année scolaire, sont intégralement restitués aux parents d’élèves. »
En attendant la décision de l’autorité ministérielle, les apprenants sont laissés à eux-mêmes pour affûter leurs armes afin de mieux affronter l’examen national du CEP.

Gilles-Christ OROBIYI & Viviane SOGBLONGBE (Stgs)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents