Grève en Guadeloupe : Députés et sénateurs pour un moratoire sur la suppression de postes

Portant la casquette de facilitateurs, des parlementaires et sénateurs de la Guadeloupe sont allés à la rencontre du ministre de l’éducation nationale le mercredi 05 janvier 2020.

A l’autorité ministérielle, la délégation a proposé un moratoire sur la  suppression de postes dans l’archipel en vue de décrisper la situation de paralysie qui touche depuis quatre semaines le secteur éducatif. « Le ministre a entendu notre argumentation. Des propositions ont été faites de part et d'autres et demain, puisque les choses se sont faites dans un esprit constructif, le ministre va communiquer avec nous pour nous donner sa décision sur la question du moratoire, sur la question de la mission parlementaire d'évaluation de l'enseignement en Guadeloupe, avec son caractère archipélagique », a confié le porte-parole de la délégation au terme de la rencontre.

Edouard KATCHIKPE