Guadeloupe : Des syndicats de l’Education Nationale durcissent la grève

Les organisations de l’Education Nationale en Guadeloupe sont toujours remontées contre la réforme de la retraite et plaident pour l’amélioration des conditions d’enseignement dans les écoles et lycées.

Dans cette condition, le mot d’ordre reste le blocage du système éducatif à travers la paralysie des activités pédagogiques dans les établissements scolaires de l’archipel cette semaine. Il s’agit pour les organisations syndicales de mettre sur la table, la situation de l’école de cette région située sur le continent américain entre l’Océan Atlantique et la mer des Caraïbes. Ce mouvement qui remonte en début d’année dans la plupart des établissements du 1er et du 2nd degré a fait que certains parents d’élèves se font déjà des soucis pour la réussite de leurs enfants. Face aux inquiétudes des parents et des élèves sur les gros retards désormais enregistrés sur non seulement le déroulement des séquences pédagogiques mais aussi les préparatifs des examens, Eddy Ségur, secrétaire de la FSU rappelle que la situation n’est pas nouvelle dans l’histoire des mouvements sociaux qui ont marqué l’Education Nationale et que les professeurs mobilisés ne le font pas par plaisir.

Rappelons cependant que la question des retraites ne concerne pas seulement la Guadeloupe, mais relève d'une revendication et d'une négociation nationale.

Enock GUIDJIME