Mise en œuvre du PAESB : Un taux global d’exécution physique de 83,92% pour appuyer la dynamique du sous-secteur Secondaire

La coordination du PAESB, Projet d’Appui à l’Enseignement Secondaire au Bénin, de concert avec le Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP) et le partenaire technique et financier AFD, Agence Française de Développement, a organisé le mercredi 03 février 2021, à la salle des fêtes de la tour administrative, la session ordinaire du comité de pilotage de fin d’exercice 2020 dudit projet.

83,92%. Ainsi se déchiffre le taux global d’exécution physique du PAESB à la date du 31 décembre 2020. Financé par l’Agence Française de Développement pour une subvention de 10 millions d’Euros, soit 6.559.700.000 Francs CFA, le Projet d’Appui à l’Enseignement Secondaire au Bénin a pour objectif d’améliorer l’accès au premier cycle, le pilotage académique et administratif des collèges. Il vise, entre autres, à contribuer à l’amélioration des capacités et des conditions d’accueil des collégiens, améliorer la qualité des enseignements à travers la formation et le renforcement des capacités des acteurs du sous-secteur secondaire, en l’occurrence les enseignants, inspecteurs et conseillers pédagogiques, le pilotage et la gestion des établissements et la vie scolaire ainsi que l’amélioration de l’enseignement des sciences.
Lors de cette rencontre des membres du comité de pilotage, le coordonnateur Wilfrid Djènontin, a fait le point d’exécution du Plan de Travail Annuel du PAESB à fin 2020, le point d’exécution globale du projet à la date du 31 décembre 2020 avant de procéder à la présentation du PTA 2021 qui ouvre de nouvelles perspectives et de nouveaux chantiers pour le PAESB. S’agissant du point d’exécution globale au 31 décembre 2020, le premier responsable en charge de la mise en œuvre du projet indique que le montant cumulé exécuté base ordonnancement s’élève à 4.923.999.999 Francs CFA (7.506.590 Euros) pour un taux de 75,07%. Quant au taux global d’exécution physique du PAESB au 31 décembre 2020, il s’évalue à 83,92%. Il a également rappelé les principales réalisations au nombre desquelles la construction d’importantes salles de classes ainsi que leur équipement en tables-bancs. Aussi, a-t-il fait le point des engagements particuliers, présenté les points critiques de mise en œuvre du projet, le cadre de résultats du PAESB. En somme, des résultats majeurs obtenus en peu de temps par la coordination au profit du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle dont le directeur de cabinet n’a pas caché ses sentiments.
Garba Ayouba, tout en souhaitant la bienvenue aux participants à la session ordinaire, a remercié l’AFD et ses responsables pour leur accompagnement et constance aux côtés du gouvernement béninois. « C’est un projet qui tient à cœur au ministre et il est à espérer qu’à la fin des travaux de la session, la coordination bénéficie de vos conseils et propositions pour la mise en œuvre des prochaines phases du projet », a-t-il formulé. A en croire la représentante de l’Agence Française de Développement à la session, Jeanne Vanuxem, les efforts seront poursuivis pour l’atteinte des objectifs du projet.
Rappelons que le Projet d’Appui à l’Enseignement Secondaire au Bénin, PAESB, prend fin le 31 décembre 2021.

Serge David ZOUEME

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *