Jouet éducatif : Outil par excellence du développement de l’enfant - Journal Educ'Action
/

Jouet éducatif : Outil par excellence du développement de l’enfant

16 mins read

Le développement et la croissance de l’enfant dépendent de plusieurs facteurs extérieurs. Au nombre de ceux-ci, le jouet éducatif occupe une place de choix. Conçu essentiellement pour distraire, cet objet apporte bien plus d’avantage qu’on ne lui connait et participe grandement à l’effectivité des activités pédagogiques. Découvrez dans cet article, le rôle du jouet éducatif, un stimulateur de la croissance et du développement de l’enfant. Lisez !

S’amuser, se distraire, tel est le rôle classique des jouets que le dictionnaire le grand Robert définit simplement comme étant des « objets dont les enfants se servent pour s’amuser ». Mais au-delà des jouets classiques, les jouets éducatifs dépassent le simple fait de se distraire. Ils permettent à l’enfant d’apprendre en s’amusant par les lettres, les chiffres, les couleurs ou le temps. Les jouets éducatifs utilisés souvent lors du déroulement des activités pédagogiques par les tout-petits de la maternelle, jouent un rôle indispensable.

Jouet éducatif et croissance de l’enfant

Pour Jean Akowe, psychopédagogue à l’Ecole Salésienne Jean Bosco de Cotonou, « les jouets jouent un rôle très capital dans la vie des enfants. Le jouet participe beaucoup au développement intellectuel de l’enfant, permet à l’enfant d’avoir une excellente coordination au niveau des neurones. Si dans l’enfance, à partir même de la naissance, le bébé n’a pas pu avoir des éléments qui l’ont aidé à faire usage de certains neurones et utiliser l’aire du cerveau y afférent, puisque le cerveau a plusieurs aires (aire du langage, de la manipulation des objets, de la compréhension des choses etc….), des parties du cerveau ne seront pas stimulées. Plus tard, l’enfant serait un handicapé mental et cela va s’exprimer dans ses comportements, dans ses manières de faire parce qu’il n’a pas du tout eu le temps de jouer ». Les jouets peuvent se regrouper en deux grandes catégories, aux dires de Jean Akowe. Il explique qu’il y a les jouets pédagogiques qui instruisent et éduquent tout simplement. Parmi ces jouets, renseigne le psychopédagogue, on retrouve les jouets didactiques liés à une matière ou une spécialité et la seconde catégorie de jouets qui représente les jouets classiques qui développent chez l’enfant des capacités qu’on aura des difficultés à qualifier et classer. Ainsi, la période de 2 à 3 ans est la tranche d’âge idéale au cours de laquelle « les enfants doivent beaucoup jouer. Je précise là que les jouets sont à mettre à la disposition de l’enfant depuis leur naissance. Dans leur berceau, ils doivent déjà avoir des éléments autour d’eux qui les invitent à voir les étoiles. Lesquelles étoiles sont dans un coin de leur chambre, une belle photo de gravure, des objets qui peuvent donner du signal comme par exemple, émettre un cri. C’est déjà un jouet qui lui permet d’expérimenter l’action-réaction », explique le psychopédagogue. Aussi, précise-t-il, les deux éléments importants dans les jouets sont le développement physique et mental. « Si les enfants ont des jouets depuis leur berceau jusqu’à l’âge de 07 ans et qu’ils se familiarisent suffisamment avec ces différents objets, vous constaterez que le développement physique est au top niveau, le développement intellectuel est aussi bien apprécié et ça fait de l’enfant, un enfant éveillé, éclairé qui réagit et qui arrive à vite percevoir les choses », ajoute-t-il. Les jouets éducatifs interviennent aussi dans le déroulement des activités pédagogiques. Stimulateurs, ils permettent aux enfants de mieux appréhender les notions enseignées.

Jouet éducatif : facilitateur dans l’acquisition du savoir

Il n’est pas rare de voir les tout- petits de la maternelle s’amuser avec différents objets lors de l’apprentissage. A l’image de ses congénères, dame Glawdys Batto institutrice de la maternelle à l’Ecole Maternelle Primaire ‘‘ L’expérience Karol Wojtyla ‘‘ sise à Mèdédjro dans le 8e arrondissement de Cotonou, ne manque pas d’utiliser les jouets à la faveur des activités pédagogiques. Pour cette dernière, « à la maternelle, pour enseigner, il faut partir d’un jeu pour obtenir ce qu’on veut. Il faut utiliser le jeu pour stimuler l’apprentissage de l’enfant. Sans jeu, on ne peut rien faire à la maternelle. J’utilise fréquemment les jeux. L’enfant même est le jeu et lorsque le jeu n’y est pas, il n’arrive pas à bien comprendre ce que tu lui apprends ». Ainsi, elle a l’habitude d’utiliser différentes catégories de jouets. « Il y a les jeux à l’intérieur et les jeux à l’extérieur. Il y a les coins de jeu où les enfants vont afin de s’amuser. Il y a d’autres jeux qui se font au cours de l’apprentissage. Si je veux leur apprendre la notion ‘‘dans’’ par exemple, je fais un cercle à l’intérieur duquel ils sont, je dis ‘‘dans la marre’’, les enfants sont ‘‘dans la marre’’, donc à l’intérieur du cercle. L’enfant à ce moment sait que ce mot signifie rentrer à l’intérieur de », explique l’institutrice Glawdys Batto. L’utilisation des jouets n’est pas uniquement destinée aux tout-petits. Les jouets sont indispensables dans le déroulement des activités pédagogiques à tous les niveaux du primaire. Comme le précise si bien Anselme Avenon, directeur de l’Ecole Maternelle Primaire ‘‘ L’expérience Karol Wojtyla ’’, « le jouet est destiné pour tout le primaire jusqu’au CM2. Le matériel est très important qu’il s’agisse de civisme, de morale, ou de vocabulaire, etc. C’est très important de manipuler. C’est ce que nous appelons la concrétisation. Après la concrétisation, il y a la schématisation, on dégage la règle. On ne vient pas seulement plaquer la règle au tableau pour l’enfant, on le fait avec lui. En EST aussi, l’enfant observe, pose des hypothèses et puis on passe aux expériences pour les vérifier », a martelé Anselme Avenon directeur de l’EMP ‘‘ L’expérience Karol Wojtyla’’, avant de poursuivre qu’à « défaut de matériels, il faut utiliser des images, les dessins, il faut toujours avoir un support pour stimuler l’intelligence de l’enfant à son bas âge. Lorsque l’enfant participe au résumé, il est très content et lorsqu’il constate que c’est son hypothèse qui est confirmée, il est très content. Et c’est ce qu’on appelle ‘‘je retiens’’ ».

Les autres avantages du jouet éducatif

Pour Jean Akowe, psychopédagogue à l’Ecole Salésienne Jean Bosco de Cotonou, dans la croissance de l’enfant, le jouet éducatif a un impact sur le développement affectif de l’enfant, sa sensibilité l’aide à pouvoir manipuler correctement les choses. Plus tard, il aura de la facilité à utiliser son stylo puisqu’il aura appris très tôt à utiliser ses doigts par rapport aux différents jeux qui existent et que les spécialistes recommandent. Le jouet aide également l’enfant à développer ce qu’on appelle l’ordre. Quand les enfants jouent, ils peuvent tout mettre en désordre et tout casser. Ainsi, va-t-il dire : « celui qui n’a pas eu à mettre tout en désordre et observer les autres mettre en ordre devant lui, aura plus tard de la difficulté à mettre les choses en ordre dans la vie. Cela aide également l’enfant à être actif et non à développer une nonchalance comme l’immobilité, l’enfant qui n’est pas prompt à réagir, etc. Il est plus éveillé et aujourd’hui on constate beaucoup d’enfants éveillés au point de confondre l’état éveillé à l’état intelligent. Plusieurs facultés à leur niveau se développent rapidement et c’est le degré d’élucidation de ces facultés qui fait qu’on parle des hauts potentiels des hyper intelligents ».
Par ailleurs, fait savoir le psychopédagogue : « quand on parle des jouets éducatifs, les toboggans permettent à l’enfant d’intégrer dans son mental, qu’il y a un niveau haut et un niveau bas. Cela introduit déjà aussi dans son mental la notion de croissant et de décroissant, plus grand et plus petit. Des enfants qui avaient des difficultés à cerner cette notion l’ont vite compris avec ce jouet qu’est le toboggan. On l’utilise dans les stratégies mnémo-techniques pour l’aider à garder », avant de poursuivre : « Il y a aussi des jouets de construction qui permettent à l’enfant de faire preuve d’imagination, d’innovation. Des fois même, on voit des adultes qui ont des comportements purement enfantins parce qu’on ne saute pas les étapes dans la vie. Ces gens, par exemple, n’ont pas du tout eu la chance de jouer.
Par conséquent, ces aires du cerveau n’ont pas pu se développer et quelques fois lorsque des signaux partent de ces aires, vous verrez un adulte, qu’on ne penserait pas en train de s’amuser, de jouer, se donner à fond dans le jeu pas nécessairement pour se distraire. C’est comme s’il était retourné au stade de 2 ans. » Outre ces jouets, le spécialiste fait cas des jeux de scrabble qui sont déjà utilisés au primaire et qui permettent à l’enfant de concevoir des mots justes avec des lettres, des mots qui ont du sens. Cela développe à ce niveau le côté littéraire de l’enfant, les bâtonnets qui développent le côté mathématique, de même que compter les brindilles qui favorise déjà l’apprentissage de la notion de la quantité. Pour finir, Jean Akowe ne va pas manquer d’inviter les parents à laisser les enfants jouer suffisamment dans la tranche de 02 à 03 ans. Aussi explique-t-il : « Tout enfant depuis la naissance, a besoin des jouets pour son épanouissement. Il ne faut pas seulement leur fournir des jouets éducatifs. Il y a des jouets aussi qui permettent de se distraire et c’est des fois dans la distraction qu’il y a des aires du cerveau qu’on peut activer aussi. Ce qui est important et capitale, c’est qu’il y a des enfants qui n’ont besoin que de la pratique pour évoluer. Rentrer tout le temps dans les notions théoriques sont difficiles pour ces enfants surtout quand on prend l’exemple des enfants qui n’arrivent pas à se concentrer ou qui ont des troubles de déficit d’attention avec ou sans hyper activité. Cette catégorie d’enfants a plus besoin d’éléments didactiques, des outils pédagogiques comme les jouets éducatifs pour comprendre et vivre les choses ».

Gloria ADJIVESSODE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents