Chatiment corporel dans les centres d’apprentissage : une réalité ancrée dans les pratiques

Après avoir donné des explications sur le contenu des articles 119, 198 et 199 du « Code de l’Enfant », en République du Bénin

Lire la suite...

Persistance dans l’usage des chatiments corporels

Dans la rubrique « Droits de l’enfant », parue sous le n° 222 de la semaine dernière, nous avons parlé du châtiment corporel (le fait de frapper un enfant) qui est refusé à l’école, dans tous les centres d’apprentissage professionnel et dans les structures d’accueil.

Lire la suite...

Le mariage forcé, une entrave aux droits des enfants !

Dans la rubrique « Droits de l’Enfant » de cette semaine, il sera question d’une problématique majeure : le mariage forcé des filles. Une pratique qui, hélas, garde la peau dure et constitue, malheureusement, une gangrène pour le développement et l’épanouissement de ces créatures faibles, en dépit des nombreux appels à l’éthique et à la morale lancés constamment par les services et structures compétents en direction des auteurs.

Lire la suite...

Plus de chatiments corporels dans les centres d’apprentissage

Les articles 119 et 199 du code de l’enfant en République du Bénin indiquent que « Toutes les formes de châtiments corporels sont interdites à l’école, dans tous les centres d’apprentissage professionnel et dans les structures d’accueil » et « Les traitements cruels, inhumains ou dégradants sont définis comme tout acte visant la soumission de l’enfant à des actes de brutalité, de privation ou de séquestration susceptibles de porter atteinte à sa santé physique ou mentale ou à son équilibre affectif et psychologique. ».

Lire la suite...