La malpropreté au CEG « Le LAC » de Cotonou : Une source de maladie et de Pollution

Situé dans le 6ème arrondissement de Cotonou, au quartier Ahouansori-Agatha, le Collège d’Enseignement Général « Le Lac » de Cotonou est érigé dans un milieu marécageux, d’une malpropreté rare où le taux de maladies hydriques est très élevé.

Beaucoup d’enfants meurent souvent de choléra dans ce quartier vulnérable.

«Dans notre établissement, les sachets plastiques polluent la cour de l’école. Cela arrive parce que les élèves jettent les sachets partout après avoir mangé. Or, on nous a appris que les sachets restent dans l’environnement pendant des centaines d’années et contribuent au réchauffement de la planète. Ce qui veut dire que ce que nous faisons ici localement a un impact négatif sur la vie de toute la planète. » C’est ce que confirme Youssouph Hounkpè, l’assistant de l’Imam de notre quartier que nous avons interviewé dans sa mosquée située non loin de notre collège lorsqu’il déclare: « la religion nous enseigne que ce qu’on veut pour soi, il faut le vouloir pour son prochain. Donc, tu ne peux pas être seul en bonne santé tandis que les autres sont en mauvaise santé. » Nous sommes donc tous responsables de ce qui nous arrive parce que nos habitudes individuelles influencent notre vie en communauté. Par exemple, nous avons observé dans notre établissement que les bonnes dames de l’école servent les repas dans les sachets et même l’eau est en sachet. Après avoir fini de manger, les sachets sont jetés par terre alors qu’il y a des poubelles dans la cour de l’établissement. Les sachets de bonbons, de biscuits et d’eau sont partout dans la cour de l’école. Or, si chacun était respectueux de l’environnement, l’espace de l’école que nous partageons tous serait plus propre. C’est alors que nous avons décidé de passer à l’action avec un projet dénommé “l’initiative Agents Zéro sachet au CEG du Lac”.


Article proposé par les communautés d’apprentissage du CEG le LAC