Œuvre : Une si longue lettre

Paratexte

Œuvre : Une si longue lettre
Auteur Mariama Bâ
Editeur : : Nouvelles Editions du Sénégal (NEAS).
Date d’Edition 1979
Nombre de pages 175

 

I/ Biographie

Mariama Bâ est née en 1929 au Sénégal. Ayant perdu sa mère, et son père étant ministre de la santé, elle est élevée par ses grands-parents dans un souci de strict respect de la religion musulmane traditionnelle. Institutrice de formation, elle est décédée en 1981.

II/ Résumé

Une si longue lettre est un roman épistolaire composé d’une suite de 27 lettres de la narratrice Ramatoulaye Fall à son amie d’enfance Aïssatou Bâ. Succession de souvenirs et d’évènements, l’oeuvre retrace la vie de la narratrice Ramatoulaye et de son amie Aïssatou, deux personnages aux tempéraments totalement différents et qui subissent pourtant les mêmes règles qui conditionnent le destin des femmes en Afrique…

III/ Structure de l’œuvre

Le roman se compose de 27 chapitres, chacun d’une longueur de 2 à 14 pages : la plupart entre 4 et 8 pages.
Les quatre premiers chapitres constituent une sorte d’introduction et abordent les circonstances qui justifient le point de départ de l’histoire. Nous rencontrons les personnages principaux et nous nous rendons compte des problèmes qui vont être traités dans le roman.
Le chapitre 5 est une réflexion de Ramatoulaye sur la destinée humaine : « Pour vaincre ma rancœur, je pense à la destinée humaine».
Ensuite suivent les chapitres 6 à 16 se déroulant en un flashback sur les années d’enfance jusqu’au moment présent, celui de l’écriture. Le chapitre 14 au milieu du roman est le chapitre le plus long.
Ce chapitre-ci et le chapitre précédent contiennent aussi le point culminant de l’ouvrage : quand Modou, l’époux de Ramatoulaye prends sa deuxième épouse Binetou.
Le chapitre 17 est une réflexion sur le mariage et les complications qui en découlent.
Nous voyons dans les derniers chapitres, 18 à 27, autant des pensées sur la prise en charge de l’avenir par le personnage principal que des réflexions sur le bonheur : « Le mot bonheur recouvre bien quelque chose, n’est-ce pas ? J’irai à sa recherche. Tant pis pour moi si j´ai encore à t’écrire une si longue lettre... – Ramatoulaye - ».
Nous pourrions donc diviser le roman en trois sections différentes : le passé (chapitres 6-16), le présent (les chapitres 1-5, 17-24) et l’avenir (les chapitres 25-27), interrompu par des sections où la narratrice mène la réflexion sur la condition dans laquelle elle se trouve.

VI/ Quelques thèmes

1- Présentation des personnages
2- Le problème de la polygamie
3- La critique des structures de la société sénégalaise
4- L’amour et l’amitié
5- L’éducation traditionnelle et l’éducation moderne
6- L’image et le statut de la femme africaine
7- L’émancipation de la femme / le féminisme

V/ Les personnages

* Ramatoulaye Fall : c’est la narratrice, elle a eu cinquante d’année. Première épouse de Modou Fall
*Aissatou Bâ : La meilleure amie de Ramatoulaye et la destinataire de la lettre. Mariée puis divorcée de Mawdo Bâ et mère de quatre fils
* Modou Fall : Licencié en droit, avocat des syndicats et un fonctionnaire important au gouvernement. Mariés à Ramatoulaye et à Binetou. Mort d’une crise cardiaque.
Mawdo Bâ : médecin, meilleur ami de Modou Fall. Marié et divorcé d’Aissatou Bâ. Marié à la petite Nabou.

Les familles

*La Famille Fall : Composée de Ramatoulaye et ses 12 enfants, Modou Fall et ses deux Femme : Ramatoulaye et Binetou, le père et la mère de Modou, la belle-mère de Modou qui est la mère de Binetou, Les soeurs de Modou et Tamsir Fall le frère ainé de Modou
*La famille de Mawdo Bâ : Composée de Tante Nabou la mère de Mawdo, Farba Diouf : l’oncle de Mawdo, La petite Nabou seconde épouse de de Mawdo et Aïssatou et son père.
*Les enfants de Ramatoulaye : Daba, l’ainée ; Aissatou Fall, Mawdo Fall, le trio « Aram, Yacine et Dieyneaba », Alioun, Malick, les jumelles (Amy et Awa) et Ousmane le cadet
*Les beaux-fils de Ramatoulaye
Abou : le mari de Daba
Ibrahim Sall : l’auteur de la grossesse d’Aissatou

Les autres

L’imam, Farmata la griotte, la femme blanche amie de Ramatoulaye et d’Aissatou, Le professeur de philosophie de Mawdo Fall, Jean-Claude le rival de Mawdo Fall en classe, Jacqueline Diack : la femme de Samba Diack, Samba Diack : médecin marié à Jacqueline et le chef de service de Neurologie.

Leur fonction dans le récit

Le sujet de l’action dans ce récit est Ramatoulaye qui est à la recherche de la quiétude. Elle est aidée par Aissatou et Daba. Cette recherche de bonheur est contrariée par son mari qui l’abandonne pour une autre et mourir par la suite. Il est aidé par Mawdo Bâ, l’imam et Tamsir Fall.

Le personnage principal

Le personnage principal de cette oeuvre est connu comme une femme dynamique qui a la cinquantaine et aussi une mère exemplaire. Elle est décrite comme une épouse qui s’occupe bien de sa famille et de son foyer.

Andromaque AGLI