Je soussigné applaudisseur…

Je me suis toujours demandé pourquoi les gens applaudissaient ! La question est devenue encore plus prenante pour moi lorsque je me souvins que du temps de la vague révolutionnaire, un certain A. dont je tais le nom complet, participait aux défilés civils dans toutes mobilisations pour soutenir la patrie alors qu’il était unijambiste ! Il n’a même pas réussi à obtenir un poste de chef Cir !
Vous me direz que ce n’est pas la même chose et qu’on n’applaudit pas avec les pieds ! Soit. Dans un contexte où avec l’âge, je commence à sentir les atteintes de l’arthrite, est-ce que, moi, illettré politique qui ai raté plusieurs occasions d’applaudir pour montrer mon militantisme enthousiaste et qui viens de décider de le faire, ai une chance d’émouvoir et de sensibiliser ceux qui aiment, semble-t-il, ces honneurs ?
Mon cousin du village, habile dans les basses et hautes manœuvres, m’a conseillé que vieillissant, les claps claps constituaient un investissement des plus rentables surtout lorsqu’on les accompagne de cris d’oiseaux et de slogans venus du fond des tripes. Je comprends pourquoi, il est incontournable dans son quartier où depuis longtemps, les signatures de certificats de résidence et conventions de vente n’ont plus aucun secret pour sa poche et son ventre. Mais moi, j’hésite car mes études de sciences humaines parfaitement inutiles m’ont façonné quelques principes moraux qui, je me rends compte, ne font bouillir aucune marmite.
Je me surprends à penser que les applaudissements ont plusieurs significations. Le premier que nous connaissions toutes et tous, c’est pour marquer notre admiration et notre fort assentiment pour un homme qui vient de faire un discours avec des mots justes, forts et convaincants. Mais alors pourquoi vieux, femmes et enfants d’un village, parfaitement illettrés, applaudissent à tout rompre, lancent des slogans et dansent pour tel quidam politique qui vient de finir un discours. Qu’est-ce qu’ils ont compris, approuvé et admiré ?
Les applaudissements ont-ils d’autres fonctions ? Réclamer de l’argent et des prébendes ; faire taire un bavard dont on connait le pervers dessein ou plus simplement, non pas admirer mais plutôt se faire admirer et coopter. Je me dis que le cercle des applaudisseurs doit avoir une lourde tâche à savoir, sans diplômes ou compétences, le ventre creux, plaire aux puissants.
Je compte me lancer dans un projet où mes forces me trahissent. Mon bedon des plus proéminents, préjuge à tort des goûts de luxe ; lui qui n’arrive plus à donner d’injonction à quelle ceinture que ce soit ! Oui, je suis gourmet mais malheureusement, pourrais-je faire preuve de gourmandise et plaire aux princes ? Car il s’agit de plonger dans la fange et tirer les morceaux dodus et gras qui semblent ne plus finir, au fur et à mesure qu’on gravit les degrés de l’applaudimètre.
Je me dis que lorsque vous avez le talent pour applaudir c’est-à-dire opiner, accepter de faire partie des vainqueurs, la satisfaction d’un ventre servile toujours rempli devrait contrebalancer les torsions morales héritées de trop d’années passées sur les bancs de l’école et de l’église.
Mais la question lancinante se pose : devenir laudateur parmi tant de laudateurs professionnels accomplis, qui va conseiller le Prince ? Qui va jeter quelques réflexions critiques dans la balance pour contrecarrer ces innombrables pitbulls qui n’attendent qu’un instant de faiblesse du prince pour le mordre et se repaitre de sa carcasse.
Le monde est étonnant et nous recherchons à chaque fois, à aller voir chez nos voisins si l’herbe est plus verte. Je me dis, qu’en réalité, si l’applaudissement ne vient pas répondre à cette paix totalitaire dont le fusil et l’idéologie du bonheur fabriqué pour nous et sans nous sont la marque, il faut applaudir. Mais avons-nous une chance d’émerger face à ces renards de surface et ces loups aux dents longues ? Je présume qu’il faut essayer selon votre cœur et votre corps et savoir que tout est apprentissage et rien n’est facile !

Maoudi Comlanvi JOHNSON, Planificateur de l’Education, Sociologue, Philosophe

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *