Harcèlement en milieu scolaire : une police d’assurance instaurée pour protéger les apprenants Français

En France, ils sont plus d’un million d’élèves à être victimes du harcèlement en milieu scolaire. Pour favoriser une meilleure prise en charge des victimes de ce fléau à multiples facettes, l’association Marion la Main tendue et les assurances Wakam ont rendu disponible, le premier contrat prenant en charge les conséquences du harcèlement en milieu scolaire.

Ainsi, pour 18 € par an, cette police d’assurance contre le harcèlement offre aux souscripteurs un ensemble d’aides et de services. Entre autre services, les soins thérapeutiques ainsi qu’un encadrement juridique. A en croire Denis Thaeder, directeur de la mission entreprises de Wakam, cette police d’assurance dénommée Kolibri propose également le financement de cours particuliers à l’élève si ce dernier se voit dans l’incapacité de retourner en classe. De même, elle favorise la mise en place d’un bouclier e-réputation, destiné à nettoyer les références qui nuisent à la réputation de l’enfant victime sur internet. Ces diverses prises en charge concernent les jeunes âgés de 03 ans à 23 ans environ.

« Ce guichet unique va permettre aux parents de trouver rapidement un bon psy, un bon avocat spécialisé sur ses questions. C’est un système qui peut protéger tout le monde, à la fois les jeunes et les parents, bien souvent dépassés par les événements», a dit Nora Fraisse, fondatrice de Marion la Main tendue et mère de Marion, une victime du phénomène qui s’est pendue à l’âge de 13 ans en 2013.

Estelle DJIGRI

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *