France : Les députés votent la levée du secret médical dans les écoles - Journal Educ'Action

France : Les députés votent la levée du secret médical dans les écoles

3 mins read

Les mesures de vigilance pour restreindre la propagation de la Covid-19 se poursuivent en France.

C’est en effet, dans la nuit du 20 au 21 octobre 2021 que les membres du Parlement ont amendé et voté la levée du secret médical. Ce projet de loi de « vigilance sanitaire », autorise ainsi les directeurs d’établissements scolaires à connaître le statut vaccinal des élèves contre la Covid-19. Ce projet, entre autres, donne également libre cours au gouvernement de recourir si nécessaire au confinement, au couvre-feu et au passe sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022.

«… jusqu’à la fin de l’année scolaire 2021-2022, les directeurs des établissements d’enseignement scolaire du premier et du second degré et les personnes qu’ils habilitent spécialement à cet effet peuvent avoir accès aux informations relatives au statut virologique des élèves, à l’existence de contacts avec des personnes contaminées ainsi qu’à leur statut vaccinal » stipule alors l’amendement de ce projet de loi, qui, selon les députés, vise à « faciliter l’organisation de campagnes de dépistage et de vaccination et d’organiser des conditions d’enseignement permettant de prévenir les risques de propagation du virus ».

Une décision, qui, pour l’opposition à l’unisson, constitue un frein au secret médical. Pour Philippe Gosselin, elle est « …une brèche impensable dans un secret médical à l’école qui doit être conservé ».

La Fédération de conseils des parents d’élèves s’oppose également à la décision : « …il n’est pas question que le secret médical soit levé. De deux choses l’une : soit le gouvernement se décide enfin à faire voter une loi qui rend obligatoire le vaccin et la FCPE n’est ni pour ni contre, soit il reste sur sa position actuelle, et alors il n’y a aucune raison de stigmatiser des parents qui font le choix de ne pas faire vacciner leurs enfants ».

Pour rappel, seulement onze (11) vaccins sont rendus obligatoires en France depuis 2008. Au nombre de ceux-ci, les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, l’haemophilius influenzae B (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites), la coqueluche, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole et le méningocoque C.

Gloria ADJIVESSODE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents

Santé et Bien- être

L’utilisation du bouillon communément appelé « cube » devient aujourd’hui, chose récurrente dans nos habitudes culinaires.