Formation en teinture artisanale et en Batik : L’AJPAVC libère le savoir à 13 jeunes - Journal Educ'Action

Formation en teinture artisanale et en Batik : L’AJPAVC libère le savoir à 13 jeunes

3 mins read

« C’est possible de faire un pagne, juste à partir d’un tissu vierge et de lui donner des couleurs, des motifs pour que cela soit vraiment jolie. A travers cette formation, j’ai appris à faire des attaches et des mélanges de couleurs. Je ne regrette pas d’avoir participé à cette formation très enrichissante. » C’est le témoignage de Ashley Ariane Agbodande, une coiffeuse-sérigraphe qui vient de sortir d’une formation de cinq jours, organisée par l’Association des Jeunes Professionnels des Arts Visuels et de la Culture (AJPAVC). Ariane et douze autres participants de nationalités béninoise, burkinabée et française, ont suivi du 11 au 15 Avril 2022, une formation pratique en teinture artisanale et en Batik. Sous la houlette du formateur Euphrème Gougla, les participants ont acquis des compétences dans la conception de motifs, des techniques en teinture, en attaches et en Batik. Devant parents, amis et acteurs du secteur des arts et de la culture, les participants ont défilé sur le T pour présenter les prouesses réalisées en création textile et Batik. C’était le vendredi 15 avril 2022, au siège de l’Association des Jeunes Professionnels des Arts Visuels et de la Culture. L’idée derrière cette formation, renseigne Modeste Tchibozo, président de l’Association des Jeunes Professionnels des Arts Visuels et de la culture, c’est de libérer le savoir. « Pendant les congés de pâques, nous avons pensé organiser cette formation en vue de partager aux jeunes déscolarisés ou non, dans le domaine des arts et de la culture, nos connaissances. Les participants ont appris à réaliser la teinture sur un tissu ou sur des T-shirts. Ils ont réalisé plusieurs motifs avec la teinture et également en Batik. Les tamponnages, la création des designs, etc. », dira Modeste Tchibozo, persuadé que ce premier coup d’essai est un coup de maître pour son association. Président de la Fédération des Associations professionnelles des Plasticiens et Graphistes (FAPLAG-Bénin), Philipe Abayi estime, pour sa part, que cette initiative constitue une clef qui va permettre aux bénéficiaires d’ouvrir toutes les portes de la connaissance dans le domaine des arts. « J’invite les récipiendaires de cette formation, à approfondir leurs connaissances, à pousser aussi loin les recherches en vue d’apporter leur touche à ce qu’ils ont appris et à être toujours prêts à s’actualiser », conseille le président de la FAPLAG-Bénin aux participants.

Edouard KATCHIKPE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents

Santé et Bien- être

L’utilisation du bouillon communément appelé « cube » devient aujourd’hui, chose récurrente dans nos habitudes culinaires.