Finale de la 2ème édition du concours The Voxers : Mariane Ahomagnon et Primäelle Idohou sacrées championnes - Journal Educ'Action

Finale de la 2ème édition du concours The Voxers : Mariane Ahomagnon et Primäelle Idohou sacrées championnes

11 mins read

La deuxième édition de ‘‘The Voxers’’ relève désormais du passé. La finale de ce jeu concours de MilleMots Fondation a connu son épilogue le samedi 28 août 2021. Devant membres du jury, parents et invités, les finalistes se sont disputés les premières places. C’était dans la salle D1 de l’Institut Supérieur de Management Adonaï (ISM Adonaï) de Cotonou.

Avec dévouement, éloquence et maîtrise de leurs différents thèmes, elles ont su captiver l’attention des membres du jury ainsi que celle de l’assistance venue nombreuse dans la salle D1 de l’Institut Supérieur de Management Adonaï (ISM Adonaï) de Cotonou. Ce qui leur a valu le titre de championne de la deuxième édition du concours d’art oratoire et de culture générale ‘‘The Voxers’’. Elles, puisqu’il ne s’agit que de filles, s’appellent Mariane Ahomagnon et Primäelle Idohou.
Initié par la Fondation MilleMots, ce concours d’art oratoire et de culture générale dénommé ‘‘The Voxers’’, cible les apprenants de moins de quinze ans et vise à faire des enfants des « Solutions Makers capables de réagir aux problèmes de leur milieu », a rappelé Norentz Gogan, directeur exécutif de la Fondation.
Pour cette dernière journée, ils étaient dix-huit à compétir dans deux catégories. La première catégorie, celle des séniors, a regroupé neuf (09) apprenants des classes de 6ème en 4ème et âgés de 11 ans à 14 ans en trio. Avec également neuf membres répartis en trio, la seconde catégorie, celle des juniors, a regroupé des apprenants de CM1 et de CM2 dont l’âge est compris entre 08 ans et 11 ans.
Le thème principal de cette finale est « La littérature de jeunesse au service de la maîtrise de la langue et des apprentissages de qualité ». Pour la compétition, le thème a été subdivisé en six sous-thèmes, soit un sous-thème par trio. Animés de l’instinct de gagnants, les jeunes candidats ont fusionné dévouement et volonté à leurs connaissances intellectuelles pour exprimer leurs talents en langues française et anglaise, puis dans leurs différentes langues maternelles, pour tenter de tirer leur épingle du jeu. Pendant que les candidats de la catégorie sénior se sont exprimés dans ces trois langues, ceux de la catégorie junior ont été exonérés de la langue anglaise.
En plus de leurs discours à l’oral, les candidats ont répondu à des questions de culture générale en Histoire-géographie et en Danse-Langue-Mode, d’une part, puis, ont été soumis à une troisième épreuve d’épellation de mots en français et anglais, d’autre part. Tout cela, sous le regard attentif des jurys composés de diverses compétences.
C’est avec son sous-thème « En quoi la littérature de la jeunesse peut-elle contribuer à l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable N°4 (ODD 4) présenté en français, en anglais et en fon, que Mariane Ahomagnon a damé le pion à ses pairs de la catégorie senior avec une moyenne de 69,76 sur 100. Pour sa part, Primäelle Idohou s’est vue attribuer la première place de la catégorie junior avec une moyenne de 87,18 sur 100 après ses prestations sur le sous-thème « Littérature de jeunesse, moyen d’appropriation du langage ». La deuxième et la troisième place de la catégorie sénior sont revenues respectivement à Josepha Nya, qui a totalisé 63,40 sur 100 et Fernande Fagnon avec une moyenne de 56,44 sur 100. Pour ce qui concerne la catégorie des juniors, la deuxième place est revenue à Victoria Codjo qui a réuni 86,15 sur 100 tandis que la troisième place est occupée par Merveille Adandohoudji avec 74, 15 sur 100.
« Aucun d’eux n’a démérité. Tous ont acquis au cours de ce parcours, quelque chose d’important. Il faut continuer de les accompagner afin qu’ils soient capables d’avancer la tête haute en tant que leaders, en tant que fers de lance d’un Bénin qui resplendit, qui grandit et qui réalise des exploits », a laissé entendre Serge Anato, président du jury de la catégorie des séniors. La distribution des médailles à tous les finalistes, des tableaux d’honneur ainsi que des trophées aux plus méritants sont les autres temps forts qui ont consacré la fin de cette deuxième édition de ‘‘The Voxers’’.

Impressions de quelques participants

Norentz Gogan, directeur exécutif de MilleMots fondation

«Je suis très heureux de voir l’aboutissement de cette aventure qui a commencé pour les candidats en Janvier dernier. Le dénouement est heureux. Nous encourageons l’excellence et c’est justement l’excellence qui a parlé ce soir. Bravo à tous les lauréats et nous encourageons tous les finalistes qui n’ont pas remporté certes, mais qui ont énormément gagné à travers ce processus. L’aventure continue pour la prochaine édition. »

Primäelle Idohou, 9 ans, championne de la catégorie junior

«Je suis vraiment contente d’être championne parce que je ne m’y attendais pas. Je suis très émue. Je me suis beaucoup entraînée même si j’avais du mal à être au pas pour la culture générale. Mais, j’ai fini par y arriver et chaque jour, je ferai tout pour donner le meilleur de moi, pour aller de l’avant dans tout. Je veux dire à mes amis de s’inscrire à ce genre de concours, cela leur permettra de pouvoir parler en public et de ne plus être stressés. »

Elie Idohou, papa de la championne junior

«Je voudrais remercier les organisateurs de cette initiative. C’est une très bonne activité qui a occupé les enfants pendant les vacances. Cela a permis aux enfants de travailler leur intellect et j’ai trouvé ça très bien. L’organisation a été formidable. On constate que les enfants ne sont pas du tout bons dans leurs langues maternelles. On observe cette propension à parler forcément le français aux enfants à la maison. C’est un vrai fléau et nous devons corriger cela. Pour l’organisation, je souhaite que pour les fois à venir, on puisse mettre les enfants en situation réelle pour éviter les petits désagréments constatés sur la scène. »

Mariane Ahomagnon, 14 ans, championne senior

«Je suis vraiment contente d’être la championne The Voxers 2021. C’est vrai que cela n’a pas été facile. Au cours des séances d’entraînement, je n’ai pas toujours compris les notions, mais j’ai pu me surpasser et je promets pour les fois à venir, que ce soit dans The Voxers 3ème édition ou MilleMots vox, de mieux faire et de toujours garder ce titre quelles que soient les difficultés. Aujourd’hui, je suis en mesure de surmonter ma peur et c’est grâce à ce concours. »

Serge Anato, président du jury de la catégorie des seniors

«J’ai eu le temps de voir ces enfants démarrer la compétition, parcourir les différentes étapes jusqu’à aboutir aujourd’hui à la phase finale qui a consacré des jeunes talentueux. C’est un parcours intéressant. Ce programme vise à éveiller chez les enfants et jeunes, l’esprit d’initiative, de leadership. Ce qui va leur permettre de s’auto-susciter et de s’auto-démarquer dans la société. En cela, nous pensons que de telles initiatives doivent perdurer.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents