Fin de la correction des copies du Baccalauréat 2021 : Des candidats des séries A1 et A2 contre-performants en Anglais

Amorcée le lundi 05 juillet dernier dans les dix (10) centres ouverts sur l’ensemble du territoire national, la phase de correction des copies des candidats à l’examen du Baccalauréat, session de juin 2021, a connu son épilogue le vendredi 09 juillet, puis le samedi 10 juillet par endroits. A la veille des délibérations et de la proclamation des résultats, plusieurs leçons se dégagent de cet exercice au nombre desquelles la faible performance de plusieurs candidats des séries littéraires (A1, A2) en Anglais. En revanche, plusieurs autres candidats ont obtenu de très bonnes notes en Histoire-Géographie. Educ’Action a parcouru quelques centres de correction, la semaine écoulée, pour recueillir les appréciations de certains correcteurs et chefs centres. Lisez plutôt !

Cette voie pavée fermée depuis des jours à la circulation et qui dessert le CEG ‘‘Le Nokoué’’, l’un des centres de correction du BAC dans le Littoral, est enfin libérée. Preuve que la correction des copies de cet examen est aussi terminée. Les barrières sont levées, ouvrant ainsi la circulation aux usagers. Dans la cour du collège, cet après-midi du samedi 10 juillet, ce n’est plus la grande affluence comme ce fut le cas au premier jour de la correction des copies. L’équipe rencontrée sur place est réduite aux secrétaires qui, via les ordinateurs, s’évertuent à entrer des données, sûrement les notes attribuées aux candidats, avant la fin de la journée. Ceci sous le contrôle du superviseur général du centre de correction. Assis sur une table à l’entrée d’une des salles de correction, il donne des orientations à ses collaborateurs. Euloge Agossou, puisque c’est de lui qu’il s’agit, dresse à Educ’Action le bilan des cinq (05) jours de travaux de correction. « Les travaux de correction se sont bien déroulés, nous avons bien terminé. La permutation des copies s’est faite dans les règles de l’art. Des copies d’autres centres de correction nous parviennent et en retour, nous leur envoyons également les nôtres. Nous sommes maintenant à l’étape de la saisie des notes. Nous n’avons pas enregistré des cas d’absence. C’est pour vous dire que tout s’est bien déroulé dans ce centre », informe le superviseur général du centre.

Des candidats en composition au Baccalauréat

Correcteurs, contrôleurs, présidents de sous-commissions, jurys, opérateurs de saisie… la liste des acteurs intervenant dans le processus devant conduire aux délibérations et à la proclamation des résultats du Baccalauréat est bien longue. Hermione Kindemin est secrétaire dans le centre de correction du CEG ‘‘Le Nokoué’’.
« Quand les enveloppes viennent après composition, on passe au dépouillement. Nous ouvrons les enveloppes pour vérifier si l’entête de chaque copie est bien remplie. Puis, on passe au premier contrôle, au deuxième contrôle et ensuite à l’anonymat. Après, c’est la phase de la découpe qui débouche sur la constitution des lots de trente cinq (35) copies chacun, qu’on remet à chaque correcteur. Quand les correcteurs finissent de corriger, le groupe de saisie commence son travail à partir des notes qui viennent sur des relevés », énumère-t-elle. Elle ajoute : « Nous qui faisons la saisie, ne savons pas si ce numéro anonymat correspond à tel numéro de table. C’est lors de la délibération qu’on voit que tel numéro anonymat correspond à tel numéro de table. C’est pour cela que les délibérations durent souvent ».
Du centre de correction du CEG Nokoué, les reporters de Educ’Action mettent le cap sur le centre de correction du CEG Gbégamey, toujours dans le Littoral.

L’anglais, la bête noire de plusieurs candidats des séries littéraires

Il sonnait 13 heures 35 minutes, ce samedi 10 juillet 2021 au CEG Gbégamey, l’un des trois centres de correction du Baccalauréat dans le département du Littoral. Ici aussi, le constat semble identique. Pas d’affluence. Seule la sous-commission Mathématique est encore en travaux de correction. Les huit (08) autres sous-commissions ont achevé la notation des copies des candidats. Pour correcteurs et superviseurs approchés, pas question de se prononcer sur les performances des candidats. Après maintes tentatives, seuls deux (02) correcteurs en Anglais et en Histoire-Géographie acceptent de se confier, sous le couvert de l’anonymat, à Educ’Action. « Il y a des séries qui n’ont pas pu tirer leur épingle du jeu, surtout les séries littéraires A1 et A2. Nous sommes déçus de nos élèves des séries littéraires qui, normalement, devraient nous faire plaisir, pour tout ce qu’on a eu à leur apprendre durant l’année scolaire. Comme à l’accoutumée, les séries scientifiques, en l’occurrence la série D, pour ce qui concerne l’anglais, s’en est bien sortie. Je pense que nous aurons un taux au-dessus de la moyenne, pour ce qui concerne l’anglais », confie avec assurance le professeur certifié d’anglais. A en croire son collègue d’Histoire-Géographie, les candidats ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour mériter de bonnes notes.

La proclamation des résultats attendue demain

Une délégation du MESTFP et du MESRS au contact des correcteurs

CEG Gbégamey, CEG Abomey-Calavi, CEG Le Nokoué et le Lycée Technique Coulibaly sont les quatre (04) centres de correction du Baccalauréat visités, le mercredi 07 juillet 2021, par la délégation conjointe du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP) et du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS). Ayouba Garba, directeur de cabinet du MESTFP et son homologue Rogatien Tossou du MESRS, se sont imprégnés du déroulement de la phase de correction des copies des candidats. « Il s’agit pour nous de venir sur le terrain pour vérifier l’environnement dans lequel se déroulent les corrections, si c’est conforme aux normes, les mesures contre la Covid-19 sont-elles respectées, les copies sont-elles sécurisées », confie Rogatien Tossou, directeur de cabinet du MESRS. Avec ce que nous avons vu, renchérit Ayouba Garba, tous les critères sont remplis en matière de pertinence, de respect des textes, de la gestion des copies et de la fiabilité des correcteurs. Notons que les délibérations et la proclamation des résultats de l’examen du Baccalauréat 2021 sont annoncées pour demain mercredi 14 juillet.

Edouard KATCHIKPE

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *