Examen du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) : 145.934 candidats composent du 14 au 16 juin prochain

Du lundi 14 au mercredi 16 juin prochain et ceci conformément à l’arrêté interministériel, les candidats à l’examen du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) vont plancher sur l’ensemble du territoire national. Pour cette session 2021, ils sont au total 145.934 candidats à composer dans 234 centres contre 149.398 pour la session 2020

Alors que les candidats aux examens du Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP), du Diplôme de Technicien (DT) et même du Certificat d’Etudes Primaires (CEP) se sont accrus cette année, ceux du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) ont sensiblement baissé. Au total 149.398 candidats pour la session 2020, ils seront 145.934 cette année, soit une baisse de 3.464 candidats ; ce qui représente 2,32%. Par contre, une légère augmentation s’observe au niveau du nombre des centres de composition. 233 en 2020, ils passeront à 234 centres de composition cette année.

Le nombre de centres de composition en légère hausse

A l’analyse des statistiques rendues disponibles par le Service Statistiques de la Direction des Examens et Concours du Ministère de l’Enseignement Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (DEC-MESTFP), de 2020 à 2021, des lignes ont bougé dans certains départements. En guise d’illustration, les départements du Zou et des Collines qui comptaient respectivement vingt (20) et vingt et un (21) centres de composition en comptent moins cette année. Ils dénombrent respectivement dix sept (17) et dix huit (18) centres de composition. Pas très loin, dans les départements du Borgou et du Mono, la baisse est aussi manifeste. Pour ce qui est de la création de nouveaux centres de composition, le département de l’Ouémé donne le ton avec sept (7) nouveaux centres ouverts, passant ainsi de trente quatre (34) en 2020 à quarante et un (41) en 2021. Il est suivi de l’Atlantique qui bénéficie de deux (02) nouveaux centres de composition, passant ainsi de quarante cinq (45) à quarante sept (47) centres.

L’Atlantique, le gros pourvoyeur de candidats

Au plan national, l’Atlantique est le département qui fournit le plus de candidats, en genre et en nombre. En effet, sur les 145.934 candidats inscrits pour le BEPC 2021, le département présente, à lui seul, 33.982 candidats composés de 17.119 garçons et de 16.863 filles. Il est suivi du département de l’Ouémé qui totalise 29.898 candidats avec 14.624 garçons et 15.274 filles. Le Littoral suit la même dynamique en occupant la 3ème place avec quasiment la moitié des effectifs de l’Ouémé. En effet, 14.993 candidats y passent l’examen du BEPC 2021 avec une légère dominance de l’effectif des filles. Elles y sont 7.723 à plancher pour cet examen contre 7.270 garçons. Déjà en 2020, le département présentait 7.517 filles contre 7.288 garçons. La 4ème place de ce classement des effectifs revient au département du Borgou avec 12.263 candidats. Il est suivi du département du Zou (10.970 candidats), les Collines (10.023 candidats), et ensuite le Plateau (7.018 candidats). Les départements de l’Atacora, du Couffo et de l’Alibori se rivalisent presque, en restant dans la moyenne des 5.000 candidats. Plus précisément, on dénombre respectivement dans ces départements 5.813, 5.570 et 5.175 candidats. Le département qui présente le plus faible nombre de candidats est celui de la Donga. Ils y sont 3.462 élèves à se présenter à l’examen du BEPC, session de juin 2021 pour 2.135 garçons et 1.327 filles.


Au total, du point de vue de l’aspect genre, on note une baisse de 4,39 % de l’effectif des garçons, ce qui correspond à 3.519 garçons en moins pour le compte de cet examen. Cette réalité porte les effectifs de 80.111 en 2020 à 76.592 en 2021. Chez les filles, 55 ont rejoint le cercle des candidates à l’examen du BEPC, d’où la légère hausse de 0,08 % de leur effectif. Ainsi, de 69.287 en 2020, elles sont 69.342 en 2021.

Lumère sur les effectifs par département

Le département qui a connu la plus forte baisse en effectif, cette année, est celui des Collines avec 2.877 candidats de moins, représentant -22,30%. Il est suivi de son voisin du Zou qui affiche 2.067 candidats de moins, soit -15,85%. Le département du Mono occupe la 3ème place en termes de baisse d’effectifs. En 2020, ce département avait présenté 7.924 candidats. Cette année, il en présente 6.767, soit 1.157 candidats de moins, correspondant ainsi à -14,60%. Le département du Couffo reste aussi dans le rouge avec 116 candidats de moins que l’an dernier. A côté de ces départements, on note aussi des baisses en matière d’effectifs dans d’autres départements, notamment dans le nord Bénin. Comparativement à l’an dernier, on note trente quatre (34) candidats de moins dans l’Atacora, soit -0,58%. La Donga présente 3.462 candidats contre 3.828 l’an dernier, soit 366 candidats de moins pour un pourcentage de -9,56. L’Alibori reste dans la même dynamique avec 314 candidats de moins, correspondant à -5,12%.


Le département du Borgou, en revanche, ouvre la série des départements qui ont des chiffres positifs. De 11.789 l’an passé, ils sont 12.263 cette année à composer dans ce département, soit 474 candidats de plus. Il faut redescendre dans le sud du Bénin pour voir les départements qui sont le plus dans le vert. Le premier est celui du Plateau qui a la plus forte poussée en terme de taux d’accroissement. En 2020, il a présenté 6.609 candidats. Cette année, ils sont 7.018, soit 409 candidats de plus pour 6,19%. A côté de lui, l’Ouémé fait un bond de 4,01%, représentant 1.154 candidats de plus. L’Atlantique fait de même avec 1.242 candidats de plus car, de 32.740 l’an dernier, ils sont 33.982 cette année, soit une hausse de 3,79%. Dernier département à être dans le vert, c’est bien celui du Littoral. Abritant une seule ville, le département enregistre 188 nouveaux candidats pour cette session de l’examen du BEPC, soit 1,27% d’augmentation.

 

La Rédaction

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *