Dr Christian Apata CODJO, à propos des stages en entreprise : « L’étudiant doit être proactif, endurant et persévérant » - Journal Educ'Action

Dr Christian Apata CODJO, à propos des stages en entreprise : « L’étudiant doit être proactif, endurant et persévérant »

12 mins read

La jeunesse est de plus en plus confrontée aux réalités du marché de l’emploi caractérisées par l’inadéquation entre leur formation et l’emploi visé. Pour mobiliser un certain nombre de connaissances pratiques, il est proposé aux apprenants de nos universités et écoles, d’effectuer un stage dans une organisation ou une entreprise. Mais très souvent, l’importance d’un stage n’est pas bien perçue par les stagiaires. Pour en savoir davantage sur l’attitude que doit adopter le jeune stagiaire, Educ’Action a tendu le micro à docteur Christian Apata Codjo, enseignant-chercheur, directeur de l’Institut des sciences de gestion et de management de l’Université Protestante de l’Afrique de l’Ouest (UPAO). Lisez plutôt !

Educ’Action : Que constitue un stage pour un étudiant ?

Dr Christian CODJO : Le stage une période d’activité durant laquelle un étudiant met en application dans un cadre d’entreprise les enseignements théoriques reçus au cours de l’année. Ainsi, il existe deux types de stages : le stage académique et le stage professionnel. Le stage académique est d’ordre pédagogique et c’est d’ailleurs le prolongement de la formation théorique pour permettre à l’étudiant de pouvoir rédiger un rapport de stage ou un mémoire. Quant au stage professionnel, il se fait au terme de la formation académique en guise de premier emploi. Généralement, le stage académique n’est pas rémunéré, ça se limite juste à l’accompagnement de l’étudiant en vue de rédiger son mémoire, alors que le stage professionnel c’est un début d’emploi. L’étudiant se voit confier des taches spécifiques liées à son poste. En fonction de cela, il peut y avoir quelques indemnités pour le déplacement et autres.

Comment l’étudiant peut-il obtenir un stage ?

Il faudrait d’abord qu’il identifie un lieu de stage, ensuite il rédige sa demande de stage et va joindre un curriculum vitae, puis l’école lui signe une lettre de recommandation. En principe, avec ces trois pièces qui constituent un dossier, l’étudiant les dépose au niveau de l’entreprise. Toutefois, pour maximiser les chances de bénéficier du stage, nous conseillons aux étudiants de déposer leur dossier à plusieurs endroits.

Quels sont les avantages à faire un stage ?

Pour un étudiant qui obtient un stage dans une entreprise, cela lui permet d’abord de se familiariser au milieu professionnel ou de prendre connaissance du monde de l’entreprise. Le stage, par ailleurs, permet d’acquérir un début d’expérience et de confronter la théorie à la pratique. C’est également une occasion d’acquérir les compétences professionnelles, puis le stage offre l’opportunité de s’insérer dans un réseau professionnel, relationnel et à terme, il peut déboucher sur un emploi. Par exemple, un étudiant qui fait un bon stage académique peut être rappelé par l’entreprise pour un stage professionnel en vue d’un emploi.

Quelle est la conduite à tenir par les étudiants stagiaires ?

C’est un point très important que vous abordez. Pour commencer, tout stagiaire est tenu de se soumettre aux règles internes de l’organisation dans laquelle il s’insère. Par exemple, se conformer aux horaires de travail. Il y a aussi d’autres aspects importants : la discipline, le respect de la chose publique, le respect des supérieurs ou responsables de l’entreprise qui l’accueille ; autant de comportements que l’étudiant stagiaire doit observer. J’ajoute tout de même que l’étudiant stagiaire est astreint au secret professionnel. C’est sûr et certain que durant son temps de stage, l’étudiant a eu connaissance d’un certain nombre de choses au sein de l’organisation, et donc logiquement il doit garder le secret professionnel. A ce titre, ce ne sont pas toutes les informations qui sont bonnes à diffuser. Parfois, il arrive que le maître de stage ou des responsables de l’entreprise jugent utile de ne pas passer certaines informations dans un mémoire ou rapport de stage. Face à cela, le stagiaire doit en tenir compte et développer des valeurs et surtout le savoir-être pour mieux évoluer dans ce monde de l’entreprise qu’il découvre pour la première fois.

Qu’en est-il de l’encadrement des stagiaires dans une entreprise ?

Recevoir des stagiaires dans une entreprise, c’est accompagner, compléter le travail du professeur en salle. Généralement, pour recruter des stagiaires, plusieurs entreprises font une étude de dossier et parfois même soumettent à un entretien. Les étudiants en stage y sont pour apprendre. Malheureusement, nos étudiants ne perçoivent pas toujours cette réalité. Ils croient qu’on va en stage pour juste sortir de la maison, se faire des amis, papoter et tout le reste. C’est bien dommage.
Ce qui serait utile, c’est qu’au démarrage du stage, l’entreprise qui accueille fasse un bilan de compétences ou d’aptitudes par rapport à ce que le stagiaire désire apprendre lors du stage. Une fois ce point fait, on peut confier au stagiaire des tâches en accompagnement, c’est-à-dire sous la supervision des aînés ou responsables de l’entreprise. Un exemple, si vous êtes en Audit Contrôle de gestion, on vous oriente vers le service financier, ou si c’est la filière Secrétariat de direction, on vous met au Secrétariat. Outre les tâches en accompagnement au bout de quelques semaines, cela dépend de la durée du stage. Je suggère que l’entreprise aille plus loin en proposant des tâches en responsabilité, c’est-à-dire que l’étudiant se voit confier un travail qu’il mène de bout en bout. Parallèlement, il doit y avoir des travaux d’ordre transversal où quelque soit la filière, le stagiaire aura des recherches à faire sur telle ou telle autre chose. Ici, le stagiaire pourra se rendre à l’évidence que pour atteindre un objectif, il s’y met en recherchant les données, les ordonner, les coordonner pour parvenir à un résultat probant.

Peut-on capitaliser les séjours de stage au titre d’expériences professionnelles dans un CV ?

Oui. C’est pour cela qu’on conseille aux étudiants que déjà en première année, qu’ils mettent les vacances à profit pour faire un stage ou à la rigueur renforcer ses compétences en matière d’outil informatique. En deuxième année, faire aussi un stage est très utile au lieu de se balader en vacances ou rester à la maison à regarder la télévision à longueur de journée. Si on fait le compte, deux (02) mois de stage en première année, deux (02) mois en deuxième année et encore deux mois de stage en troisième année, ça vous fait six mois que vous capitalisez. Après quoi, vous tentez de faire un stage professionnel de trois ou six mois ailleurs, ça vous fait banalement un an d’expérience professionnelle. Alors pour un emploi où on demande d’avoir une année d’expérience, vous pouvez déjà postuler. Voyez-vous, on peut bien capitaliser toutes ces petites expériences et valoriser son curriculum vitae en tant que professionnel débutant.

Vos conseils aux jeunes étudiants…

Je pense que c’est le moment plus que jamais pour les étudiants de se sacrifier en tapant à toutes les portes d’entreprises. Il ne faut pas finir sa licence et continuer à être à la charge des parents, rester à la maison toute une journée espérant qu’un employeur vous appelle. L’étudiant doit être proactif. Vous vous imaginez, certains étudiants aujourd’hui ne savent pas où se trouve l’ANPE, or c’est une agence qui est là pour offrir les possibilités d’emploi et de recrutement par-ci par-là. Des étudiants qui n’ont pas la possibilité d’acheter des journaux pour parcourir les offres d’emploi peuvent simplement se rendre à l’ANPE pour voir les offres. Cependant ce n’est pas nécessairement les grandes entreprises qu’il faut viser, si on trouve des possibilités là-bas, tant mieux. Il ne faut jamais se mettre un mur estimant que l’on a demandé un stage dans telle banque sans être appelé. Il faut plutôt être endurant, persévérant, car la couronne est au bout de l’effort.

Propos recueillis par Obed SAGBO

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents

Santé et Bien- être

L’utilisation du bouillon communément appelé « cube » devient aujourd’hui, chose récurrente dans nos habitudes culinaires.