De la guerre froide à la guerre chaude ! - Journal Educ'Action

De la guerre froide à la guerre chaude !

7 mins read

Dans un monde si troublé, une question essentielle se pose à nous de toute urgence, tout en allant à la source : qui a créé ce monde dans lequel nous vivons ? L’énorme majorité des africains et bien d’autres encore auront du mal à comprendre cette question. Certains ânonneront comme tous les dimanches et les innombrables jours de culte. C’est DIEU. Mais lisez bien ! J’ai bien écrit : qui a créé ce monde dans lequel nous vivons ? Je veux parler de cet édifice hétéroclite, surdimensionné au fil du temps et des egos de ceux qui se croient les maîtres ? Parce qu’ils semblent plus intelligents et surtout ont ce pouvoir par-delà le bien et le mal comme le soulignait F. NIETZSCHE, ils ont amassé bêtises sur violences au nom de peu de chose en vérité : l’intérêt. Ces intérêts sont de nos jours symbolisés par l’argent et ce qu’il procure, à savoir le pouvoir et la liberté à des degrés si divers qu’elle n’en vaut souvent pas la peine.
Nous sommes dans une société où on nous refuse la chose essentielle : avoir un repère, avoir des certitudes matérielles, spirituelles et morales. Interrogez-vous, vérifiez si vous en avez ! Chaque jour, on nous distrait en même temps qu’on nous lave le cerveau. Pendant que dans nos contrées, on conduit la majorité du troupeau que nous sommes vers les églises et les temples, le reste est déversé dans les lieux de plaisir et de stupre. Même dans nos salons devant la télé et les media, on nous abrutit avec les gladiateurs des temps modernes que sont les sportifs à qui on demande à l’image de la charte olympique « Plus vite – Plus haut – Plus fort ».
La guerre russo-ukrainienne est révélatrice, à plus d’un titre d’un monde tragiquement manipulable et manipulé. Dans ce qui semble être une tragédie, tous les autres problèmes semblent avoir disparu de la terre et les différents media de l’Occident ont oublié le coronavirus comme ils ont oublié le Sida ; le Mali et les coups d’État en chaîne en Afrique comme ils ont oublié Kadhafi et les migrants sur les rivages occidentaux. Maintenant, d’une seule voix, c’est la crise russo-ukrainienne avec ipso-facto les techniques de récupération, de diabolisation et de manipulation. Nous nous retrouvons en résumé comme au temps de la guerre froide, d’un côté avec l’Occident qui incarne le bien, et l’État russe qui incarne la mal absolu !
Alors que nous sommes émus, et perdus dans des ratiocinations au gré des informations orientées et des frappes morales et psychologiques qui nous atteignent pour nous effrayer et nous montrer que nous avons de la chance d’être en sécurité, c’est maintenant qu’en réalité tous les étages du système agissent pour se faire le plus d’intérêt !
Oui. Effectivement ! Et pourtant elle tourne ! Quoi ? La machine mondiale à faire des profits tourne à plein régime, pardi ! En ce moment, rien ne nous parait important ; autant l’éducation de nos enfants, les biens matériels et économiques, qui passent après la solidarité, la générosité voire la prière pour le peuple ukrainien maltraité. Erreur sinon faute grave ! De la même manière que les terrorismes n’ont jamais empêché d’extraire l’uranium nigérien, le pétrole libyen, ni l’or malien, on profite de l’occasion pour tout augmenter. Le pétrole et les matières premières flambent de prix déjà, même en Afrique et les subsides engrangés grâce au coronavirus vont encore s’augmenter car une nouvelle source de profit a été trouvée.
Beaucoup de consciences africaines commencent à voir clair dans le jeu de ces pompiers- pyromanes qui, à tout moment inventent des manipulations de masses. En même temps, lorsque la machine infernale orchestrée par les sociétés soi-disant démocratiques et libertaires commence à gripper et à s’essouffler, on rallume les braises avec les idéologies de démocratie, de solidarité qui perdurent dans les bonnes consciences sociales des habitants de ce monde occidental. Ceux-ci ne comprennent pas d’ailleurs que ces chers africains, ces enfants aux cœurs purs et au large sourire qui ne grandissent jamais, puisse préférer l’horrible dictateur Poutine massacrant des centaines d’ukrainiens aux successeurs d’Obama, de Blair et de Sarkozy qui ont mené d’innombrables guerres « pacifiques » tuant des milliers de gens ! Mais alors,il n’y a donc rien à reprocher à cet occident qui a donné la civilisation aux peuples colonisés tout en s’emparant allègrement au passage des sols et sous-sols entre autres ! Pour dire vrai, nous, africains (puisqu’on nous amalgame) ne sommes ni pour Poutine, ni pour cet occident liberticide et profiteur : nous sommes pour nous-même et c’est ce qui inquiète !
En attendant de revenir au Mali et à la suite des coups d’État en Afrique, grandissons sinon, on continuera bientôt à nous couper les vivres ou plutôt les vies !

Maoudi Comlanvi JOHNSON, Planificateur de l’Education, Sociologue, Philosophe

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents