Clôture du colloque scientifique du CIREF : « Kondo le requin » en nouvelle création pour rendre hommage à Jean Pliya - Journal Educ'Action

Clôture du colloque scientifique du CIREF : « Kondo le requin » en nouvelle création pour rendre hommage à Jean Pliya

4 mins read

A l’occasion du second spectacle de théâtre de la programmation de ce mois de mai, à l’Institut Français de Cotonou, une nouvelle création de la pièce : « Kondo le requin » de l’écrivain Jean Pliya a été présentée au public. C’était, le samedi 14 mai dernier, au théâtre de verdure de l’Institut pour rendre hommage à l’auteur, un an après sa disparition.

Les jours passent, mais la douleur reste vive dans le cœur de ses collègues enseignants qui lui ont rendu un hommage mérité à travers un colloque de trois jours, lequel s’est achevé le samedi 14 mai dernier autour d’une représentation théâtrale de la pièce « Kondo le Requin ». Une nouvelle création de cette œuvre historique de Jean Pliya a été revisitée sur la scène du théâtre de verdure de l’Institut Français de Cotonou pour marquer le premier anniversaire du décès de l’illustre disparu. Une vingtaine d’acteurs professionnels béninois réunis au sein de l’association Katoulati se sont produits sur scène et ce, en 132 minutes, pour rendre plus accessible, compréhensible et attrayante au public, l’histoire du douzième souverain au trône des Houégbadja : Béhanzin alias Kondo le requin. Un roi, défenseur farouche de son royaume de « Danhomè », dont le règne de (1889-1894) a marqué toute l’humanité. Entre Hèssou le courage et Hèssi la peur, le souverain confronté aux rivalités internes dans son royaume, a opté pour le choix de la première option et doit livrer une lutte opiniâtre contre l’occupant étranger, le colonisateur français. L’armée dahoméenne composée d’une équipe mixte d’hommes et de femmes amazones, moins équipée en munitions, oppose une résistance à la force militaire française plus équipée. Pour la survie de son peuple, le roi se rend au colonisateur… Mise en scène par Tola Koukoui, cette pièce est la première d’une série de représentations entrant dans le cadre du premier anniversaire en hommage à Jean Pliya. Le spectacle revient sur la scène de l’Institut Français de Cotonou les 18 et 19 mai prochain et le 20 mai au musée Honmè de Porto-Novo. « Kondo le requin », informe le professeur Adrien Huannou, artisan de cette oeuvre, constitue l’une des plus belles pièces de théâtre béninois. « Jean-Pliya, nous l’admirions pendant qu’il était avec nous et nous continuons de l’admirer. Nous avons pensé que, pour marquer le premier anniversaire de son décès, il fallait convoquer autour de son œuvre, les scientifiques de toutes les disciplines possibles pour parler de lui. Nous l’avons fait pendant trois jours et nous avons pensé que pour clore en beauté cette manifestation, qu’il y ait une récréation de Kondo le requin », a-t-il confié avec un air qui en dit visiblement long sur la nostalgie qu’il nourrit pour les œuvres de l’auteur défunt.

Edouard KATCHIKPE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents