Le nez des Egyptiens ou la paix seulement !

 

En France, s’est tenu, il n’y a pas longtemps, le deuxième forum pour la paix et je me surprends de constater que de nos jours, l’élément qui définit le plus notre horizon et celui des générations futures est exactement aux antipodes de la paix, à savoir la violence.

Lire la suite...

L’école des enseignants alcooliques

 

L’école et l’alcool pour un cheminement en douce. C’est la typologie de l’école du moment, l’école de notre temps. Certains éclairés aux cols blancs, double produits des acquis de la colonisation et de la modernité, évoqueraient dans un français pompeux l’antonymie des deux notions. Les accros, en revanche, se rebelleront à loisir pour louanger ce beau tandem, prêts à parier sur leurs têtes crottées.

Lire la suite...

Une nouvelle année, de nouveaux défis éducatifs

 

Nous venons de franchir, heureux et tout sourire, 2020, signe de notre marche irréversible vers notre destin pour une année nouvelle.

Lire la suite...

Evolution ou révolution ! Il faut changer

 

Je suis désolé de commencer la nouvelle année avec une thématique très sérieuse à savoir que la science de la planification de l’éducation doit radicalement changer ; soit elle évolue, se simplifie, devient accessible et se démocratise pour véritablement entrer dans chacune de nos contrées, chacune de nos classes grâce à chaque cadre qui la comprend et la met en œuvre et chaque enseignant qui l’applique ; soit elle laisse la place à une révolution qui aura à saluer Jomtien et Dakar, mais aussi à les désacraliser.

Lire la suite...

Bande d’hypocrites !

 

Il y a une tradition chez nous les Guins que je ne rate pas depuis très longtemps à savoir la fête de Yêkè-Yêkè.

Lire la suite...

Ecce homo ! cici

 

Chacun aura son souvenir du distingué linguiste, le Professeur Toussaint Yaovi Tchichi !

Lire la suite...

Mettez la recherche en action

 

La fois dernière, une société savante devrait se réunir dans un grand hôtel loin de Cotonou.

Lire la suite...

Seuls les diamants sont éternels !

 

La seule personne prospère dans notre quartier actuellement est la vendeuse de gari et d’arachide. Elle a trouvé l’idée géniale de vendre un lot gari-sucre-arachide à 60 francs Cfa et ça marche. Il parait que son gari a un volume exponentiel que ne peuvent même pas expliquer les mathématiciens réputés du pays, mais qui enchante les maçons et autres menuisiers du coin.

Lire la suite...

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.