Il faut prier !

Le plus formidable soutien que nous avons dans nos vies aujourd’hui, c’est la religion ou plutôt non pas la religion mais DIEU car pour être plus clair, ce n’est pas une religion qui nous amène à Dieu, mais Dieu qui nous amène à quelle religion que ce soit: Islam, Christianisme ou Judaïsme.

C’est le besoin de cet appui en nous qui nous amène à la religion de notre choix. C’est la pensée ou croyance contraire qui nous pousse au nomadisme ou à cette transhumance vaine et qui nous fait croire que lorsque nous allions vers la nouvelle chapelle créée, nous rencontrerons plus vite notre Seigneur.
Quel que soit le présupposé sur lequel l’existence divin s’articule; quelle que soit l’histoire et les implications sociales tendancieuses et idéologiques de l’introduction de la croyance en un Dieu unique dans nos sociétés, il est important de rappeler, de croire fermement qu’il existe et que sa découverte et la confiance qu’on peut placer en lui transforme en profondeur notre vie et lui donne un sens.
Nous qui avions beaucoup voyagé, nous rendons compte de la misère spirituelle et morale des sociétés dites civilisées. Ce sont des sociétés en perpétuelle régression; non pas parce qu’elles ont abandonné depuis longtemps les innombrables églises, mais plutôt parce qu’elles ont substitué au divin, des divinités plus tentateurs : l’argent, les media, etc. A ceci, elles ont ajouté des démons comme les différents terrorismes qui se créent et s’alimentent et qui justifient les replis sécuritaires, les armements inutiles tandis que ceux qui se croient les maîtres du monde brassent des intérêts matériels énormes dans le pétrole, les armements, les industries pharmaceutiques.
Comment faire face à toutes ces sociétés qui vont nécessairement imploser ? Traduit à notre niveau individuel, je dirai tout simplement avoir foi en Dieu pour développer une foi en soi-même, gage de notre évolution dans la société. Mais alors, nous arrivons à un moment essentiel de notre réflexion. Il ne s’agit pas pour moi de démontrer pourquoi mais comment croire en Dieu car en réalité, ce qui nous arrière et fait le lit de tous ces profiteurs sociopolitiques, c’est cette approche gémissante, pleureuse et inutile du divin qui nous laisse dans les errements du genre : «bien ou mal, c’est mon destin» ; «quand on nous gifle, il faut tendre la seconde joue», «Il faut aimer nos ennemis» ; autant d’aberrations qui nous font végéter dans l’inaction et l’impossibilité d’évoluer.
Votre destin ne sera jamais dans le bien si vous ne vous levez pas et le construisez ! Si vous passez la plus grande partie de la semaine dans une église ou un temple à chasser d’hypothétiques démons nés de l’imagination de ces charlatans qui ne connaissant même pas la Bible. Comment peut-on devenir pasteur en six (06) mois ! Moi, je n’aime pas mes ennemis mais ils ont un avantage sur les amis à savoir que je les connais en tant que capable de me nuire. Je m’en préserve, mais aussi je ne les accable pas d’anathèmes.
La croyance en Dieu est un cheminement. Il faut avouer qu’il n’est pas facile mais, il n’est pas si difficile lorsqu’on sait où l’on va et si l’on se débarrasse de ces peurs et interprétations exagérées de la Bible : ainsi, nous pécherons toujours, on n’a pas besoin de prier la moitié de la journée car, quand irons-nous œuvrer et nous réaliser dans le monde ; il faut travailler pour gagner de l’argent qui est un bon moyen de se réaliser.
J’aime à chaque fois, en tant que mina aller à la fête de yêkê-yêkê et amener un peu de gin et de cola pour offrir en souvenir des ancêtres. On vous dira : n’honorez jamais les ancêtres. S’il est vrai que celui qui a Dieu n’a pas besoin d’aller nourrir les féticheurs, il n’en est pas moins vrai qu’il faut respecter nos traditions et ne pas verser dans un rigorisme qui ne prouve rien et surtout pas votre foi.
Comment croire en Dieu ? En étant toujours et partout avec lui. En cela, je suis d’accord avec l’Eglise catholique qui face aux difficultés de notre vie, nous invite à prier. Il faut prier mais attention, ce n’est surtout pas une résignation; c’est l’attitude d’un être qui puise à la source du salut et ensuite agit avec foi et force contre l’injustice et les dérives.

Maoudi Comlanvi JOHNSON, Planificateur de l’Education, Sociologue, Philosophe

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.