Célébration de la semaine mondiale d’action pour l’éducation : Une table ronde réunit les acteurs de l’éducation à Dassa - Journal Educ'Action

Célébration de la semaine mondiale d’action pour l’éducation : Une table ronde réunit les acteurs de l’éducation à Dassa

7 mins read

Organisée par la Coalition Béninoise des organisations pour l’Education Pour Tous (CBO-EPT), la table ronde de Dassa s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Semaine Mondiale d’Action pour l’Education (SMAE). Elle a permis aux différents acteurs, de prendre chacun en ce qui le concerne, des engagements pour une éducation sûre aux Bénin. Cette célébration intervient dans un contexte particulier, marqué par la crise sanitaire de la Covid-19 et les incursions des groupes armés djihadistes dans le nord du Bénin. Le thème retenu pour la SMAE de cette année est « Protéger l’éducation en situation d’urgence ». Cette activité est organisée sous cofinancement du Programme EOL/OC1-2 au Bénin, sous la dénomination ‘’Projet d’Appui au Renforcement de l’influence de la Société Civile (PARISC-phase2) pour une éducation de Base inclusive et de qualité pour Tous et la Fondation Educo. Autre soutien financier de cet atelier, l’Agence Basque de Coopération au Développement (AVCD), en partenariat avec ANCEFA sur le projet : contribuer à l’éducation pour la transformation sociale au niveau local et global (EpTS) de la Campagne Mondiale pour l’Education.

Enseignants, décideurs politiques, syndicats du secteur éducatif, Associations des parents d’élèves et acteurs de la société civile intervenant sur les questions éducatives ont échangé sur les recommandations de la campagne mondiale de l’éducation. Deux des six recommandations ont retenu l’attention des acteurs : fournir des environnements d’apprentissage sûrs et accessibles à tous les apprenants dans des contextes d’urgence, sans aucune discrimination fondée sur le genre, le handicap, la race, l’origine ethnique ou tout autre facteur, et, promouvoir une éducation qui soit réellement transformatrice et un fondement de la paix. Avec la crise sanitaire due à la Covid-19, 10% de l’effectif des apprenants ne sont pas retournés à l’école, soit environ 25000 enfants.

À cette situation, il faut ajouter la fermeture au Bénin de quatre écoles dans la commune de Matéri, département de l’Atacora. Ceci, du fait du déplacement des parents à cause des attaques terroristes, avec plus de 600 enfants privés de leur droit à l’éducation. Cet état de chose vient aggraver le contexte déjà peu reluisant du système éducatif béninois. En effet, l’école béninoise n’enregistre que 54% de taux d’achèvement au primaire, et seulement 28% des élèves inscrits au CI parviennent en classe de Terminale, selon la dernière revue sectorielle du secteur de l’éducation. La situation est donc préoccupante et requiert un ferme engagement des acteurs à divers niveaux pour protéger l’éducation d’urgence dans un contexte de crise. « Le choix porté sur les Collines pour la célébration de cette année se justifie par la dynamique en cours dans ce département qui fait partie des huit du pays à enregistrer les taux d’achèvement en dessous de la moyenne nationale », a expliqué Hervé Kinha,  coordonnateur de la CBO-EPT.  Tour à tour, le président du cadre de concertation des ONG du sous-secteur des enseignements maternel et primaire des collines, Tobias Gbaguidi, le président du conseil d’administration de la CBO-EPT, Kossi Thomas Kakpo, et le DDEMP du Zou, Pierre Chellon Hounkandji, ont salué l’initiative de cette table ronde et félicité tous les acteurs pour leurs actions respectives en vue de réaliser le droit à l’éducation de tous les enfants du Bénin. Le maire de la commune de Bantè et président du groupement intercommunale des Collines, Comlan Fagbèmon, a pour sa part, pris l’engagement au nom de ses pairs, d’œuvrer pour garantir une bonne éducation à tous les enfants des différentes communes des Collines. Les participants ont suivi deux communications sur les recommandations de la SMAE puis sur l’éducation émancipatrice et un plan de plaidoyer pour une éducation sûre au Bénin.

La Semaine Mondiale d’Action pour l’Education (SMAE), rappelons-le, est un événement annuel mondial organisé par la Campagne Mondiale pour l’Education (CME) avec le soutien de l’UNESCO. Plus de cent pays, des centaines d’organisations de la société civile locale, nationales et internationales, et des millions de personnes des quatre coins du monde s’unissent pour défendre et plaider en faveur du droit à une éducation de qualité inclusive et équitable et à des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous, et contribuer à la réalisation de l’ODD4. La SMAE est célébrée depuis 2003, année de création de la CBO-EPT.

Après la table ronde de Dassa qui a également permis de dévoiler les actions à mener dans les Collines et le Couffo, après le Zou, pour une éducation émancipatrice, d’autres actions sont prévues à l’endroit des décideurs pour la mise en œuvre des deux recommandations visées.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents