4ièmes Journées scientifiques du CAMES : Après Ouidah, les regards tournés vers Dakar en 2021

 

Ils sont plus de sept cent cinquante (750) enseignants-chercheurs et doctorants à avoir séjourné à l’Institut Régional de Santé Publique (IRSP) de Ouidah dans le cadre des 4ièmes Journées Scientifiques du CAMES (JSDC), du 02 au 05 décembre 2019.

A travers des communications scientifiques, des présentations de posters, des panels de discussions, le partage d’expériences et autres manifestations, les scientifiques venus des Etats membres du CAMES en plus de la France et de l’Allemagne ont réfléchi autour de « La valorisation des recherches et leur modèle économique », thème de cette quatrième édition. Point d’orgue des manifestations, l’Ordre International des Palmes Académiques du CAMES a enregistré dix (10) nouveaux arrivants dont sept (7) chevaliers et trois (3) officiers, tous Béninois, à l’occasion de la cérémonie officielle de clôture. Selon le professeur Bertrand M’Batchi, secrétaire général du CAMES, ce benjamin des programmes du CAMES né en 2012 est une « tribune où se rencontrent des acteurs de douze (12) programmes thématiques de recherches du CAMES organisés en réseaux ». En plus de permettre le renforcement des capacités des acteurs, les JSDC ont pour, entre autres objectifs, de « créer des pôles-pays à caractère multicentrique de réalisation de la recherche sous forme de programmes thématiques articulés en réseaux, de donner de la visibilité à la recherche réalisée dans l’espace CAMES pour améliorer les statistiques dans ce domaine qui place la contribution africaine dans le savoir mondial aux alentours de 2% », a martelé Bertrand M’Batchi. Eléonore Yayi Ladékan, ministre béninois de l’Enseignement Supérieur et Présidente en exercice du Conseil des ministres du CAMES, a rappelé combien les attentes des populations et des gouvernants sont grandes concernant le devenir des travaux de recherches. « En m’envoyant procéder à la clôture de vos différentes assises, le Président de la République, Son Excellence Patrice Talon, m’a confié ceci : ‘’ vos différents chercheurs arriveront-ils à nous donner des solutions aux problèmes qui se posent à nos populations en termes d’énergie, d’habitat, de construction de matériaux qui répondent aux aléas climatiques, de trouver des solutions aux épidémies, aux maladies émergentes, et de pouvoir satisfaire mes populations qui n’attendent que ça ! Voulez-vous leur dire ce message du fond de mon cœur et leur montrer combien grande est mon attente’’ ».Rendez-vous est ainsi pris pour la 5ième édition qui aura lieu au Sénégal en 2021, selon le plaidoyer du secrétaire général du CAMES.

Adjéi KPONON

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.