EPES : Encore huit (08) jours pour les promoteurs d’établissements supérieurs privés pour sortir de la zone rouge

A peine installée dans ses fonctions de Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) que Eléonore Yayi Ladékan vient de prendre une décision pour lever l’épée de Damoclès qui plane sur la tête d’une centaine d’Etablissements Privés d’Enseignement Supérieur actuellement sous le poids de la fermeture.

 

Dans un communiqué du 10 septembre 2019, l’autorité ministérielle invite les promoteurs non en règle à faire parvenir à la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur, les éléments ou pièces manquant au dossier susceptibles de lever la fermeture ou d’obtenir l’agrément. Une mesure qui s’inscrit dans le cadre des réclamations suite à la publication des listes provisoires des Etablissements Privés d’Enseignement Supérieur n’ayant reçu ni l’agrément, ni l’autorisation de poursuite d’ouverture.

La date de rigueur du dépôt des pièces est fixée au vendredi 20 septembre 2019 à 12 heures 30 minutes. Pour plusieurs acteurs de l’éducation, cette décision est salvatrice dans la mesure où cela désamorce la crise latente. Une deuxième chance est donc accordée aux universités privées de pourvoir sortir de la zone rouge. 

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.