Appelée au gouvernement à la faveur du remaniement ministériel du 05 Septembre dernier : Eléonore Chikani Yayi Ladekan officiellement installée pour la poursuite des réformes

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique change officiellement de mains.

Éléonore YAYI épouse Ladekan a pris les rênes de ce département ministériel des mains de Marie-Odile Attanasso qui aura conduit, pendant plus de trois (03) ans, les réformes du Président Patrice Talon au profit de ce sous-secteur. La passation de service a eu lieu au lendemain du remaniement ministériel intervenu le jeudi 05 Septembre 2019.

 

Elle est depuis le vendredi 06 septembre dernier la toute nouvelle ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Comme une traînée de poudre, l’information qui a circulé au départ comme une rumeur au sein de l’opinion publique et sur les réseaux sociaux, a fini par se confirmer. 24 membres, 03 sorties pour 06 entrées. C’est le visage du 3ième gouvernement conduit par le chantre du « Nouveau Départ». De la nouvelle configuration de l’actuelle équipe gouvernementale, seul le sous-secteur de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a changé de mains. Une femme pour remplacer une autre pendant que Mahougnon Kakpo et Salimane Karimou, respectivement ministre des Enseignements Secondaire Technique et de la Formation Professionnelle et ministre des Enseignements Maternel et Primaire restent bien en place. Du poste pour poste comme si on était dans un commentaire d’un match de football, Eléonore Chikani Yayi Ladekan faite commandeur de l’ordre national du Bénin en avril 2016 succède à sa consœur et collègue Marie-Odile Attanasso faite ministre en 2016 à la faveur du tout premier gouvernement du Président Patrice Talon. Ancienne Directrice du Centre des Œuvres Universitaires et Sociales d’Abomey Calavi (COUS-UAC) de 2012 à 2015, Eléonore Chikani Yayi Ladekan fait son come-back au gouvernement après un bref passage aux Enseignements Maternel et Primaire (2015-2016) vers la fin du second quinquennat du Président Boni Yayi. Précédemment vice-recteure chargée de la Coopération Interuniversitaire, des Partenariats et de l’Insertion Professionnelle de l’Université d’Abomey-Calavi depuis 2017, la toute première femme docteure en Chimie organique et aujourd’hui maître de conférences dans la discipline Eléonore Chikani Yayi Ladekan ne fera qu’environs 21 mois d’exercice aux côtés du Recteur Maxime da Cruz avant d’être appelée au gouvernement pour monnayer son talent et son expérience dans son marigot à l’Enseignement Supérieur. En sa qualité de vice-présidente de l’Association des Femmes ès Sciences depuis 2010, elle aura à insuffler à son département ministériel, un nouveau dynamisme en lieu et place de sa collègue enseignante du Supérieur Marie-Odile Attanasso. Avant sa nomination, Eléonore Chikani Yayi Ladekan, lauréate du Prix du Secrétaire d’Etat Belge à la Coopération au Développement (2000), lauréate du Prix du Leadership Professionnel, décerné par l’ONG Nouvel Héritage à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme édition 2012, enseigne la Chimie organique ; la Chimie de l’environnement et les Méthodes chromatographiques et spectroscopiques d’analyse au Département de Chimie de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université d’Abomey-Calavi

Romuald D. LOGBO

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.