3ième édition du projet d’alphabétisation et de formation professionnelle : Le tandem ISESCO et IICO pour une insertion professionnelle des femmes

L’organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (Isesco) et l’Organisation Internationale Caritative Islamique (Iico) organisent conjointement, du 22 juillet au 11 août 2019, une formation intensive aux métiers de couture et de broderie au profit de 45 femmes de divers groupements du Bénin.

Le lancement de cette session de formation qui entre dans le cadre de la 3ième édition du projet d’alphabétisation et de formation professionnelle au profit des groupements de femmes en République du Bénin, a eu lieu, hier lundi 22 juillet 2019, au Lycée technique d’amitié Sino-Béninoise d’Akassato. Ceci en présence du Ministre de l’Enseignement Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP), Mahugnon Kakpo.

Nul besoin de s’interroger sur l’enthousiasme de ces femmes à participer à ce projet d’alphabétisation et de formation professionnelle au profit des groupements de femmes en République du Bénin. La cinquantaine, elles ont manifesté hier lundi leur joie, signe de leur adhésion à cette initiative portée conjointement par l’organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (Isesco) et l’Organisation Internationale Caritative Islamique (Iico). Chichement habillées, certaines dans leurs radieux voiles, d’autres dans leurs bombas traditionnelles avec les coiffes nouées en pagne tissé, et d’autres encore dans leurs robes de soie raffinées, ces jeunes dames et mères de familles, membres des associations de femmes des 12 départements du pays, ont épousé ce projet majeur de prise en charge et d’initiation qui, in fine, va concourir à leur autonomisation au sein de la société.

3ième édition tandem ISESCO et IICO 02

Des femmes chichement habillées installées sur leurs machines de travail

De la partie officielle

A l’ouverture des travaux, le MESTFP Mahugnon Kakpo, indique que la femme est l’éclairage de la société. Une vérité inéluctable qui, à l’en croire, n’attend que d’être assumée. L’organisation de cette formation témoigne par conséquent de l’engagement du Gouvernement béninois à œuvrer pour l’autonomisation de la gent féminine dans son programme d’alphabétisation, a-t-il appuyé avant de rappeler que l’objectif de la présente formation est de renforcer les capacités des maîtresses couturières professionnelles ou débutantes, en insistant sur leurs capacités managériales, pour la gestion optimale de leurs activités respectives. Partageant l’ambition du gouvernement béninois, le représentant de l’Isesco, Aziz El Hajir, explique que ce programme d’assistance technique qui est à sa troisième édition, est le symbole de la relation fructueuse entre le Koweït et le Bénin. « Cette formation répond par ailleurs à la volonté de l’Isesco à lutter contre la pauvreté. Ainsi pendant 21 jours, vous serez renforcées techniquement, afin de mieux grandir économiquement, libres et émancipées », a déclaré ce dernier. Il n’a pas manqué d’inviter le gouvernement du Bénin à veiller au bon déroulement des activités. Adélaïde Fassinou Alagbada, Secrétaire générale de la Commission Nationale Béninoise de l’Unesco (CNBU), représentant le Ministre des Enseignants Enseignements Maternel et Primaire, rappelle que ladite formation est en phase avec l’ODD 5 de l’Unesco qui vise à contribuer à l’autonomisation de la Femme, en endiguant la pauvreté à défaut de ne l’enrayer. Pour cette formation des groupements de femmes en ateliers de couture et broderie, un don de 45 machines à broder a été fait par l’Isesco et l’Iico, à raison d’une machine par récipiendaire pour la période de la formation. Au terme de l’ouverture officielle, une visite conduite des locaux a été faite pour permettre aux participantes d’apprécier leur cadre d’apprentissage et les outils de travail mis à leur disposition.

Kénèth HOUNDJI

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.