Trois questions à Robert Gbodjinou sur la rentrée du 16 septembre

 

« On travaille à publier les mutations départementales des enseignants ce jour »

 Les affectations dans le sous-secteur de l’Enseignement Secondaire, sont un acte qui consiste à déplacer un enseignant d’un établissement à un autre établissement pour une raison ou pour une autre. Mal comprises par une catégorie de personnes, acteurs ou non du secteur de l’éducation, elles répondent à des critères bien définis. Pour mieux comprendre comment se passent ces affectations, Educ’Action a rencontré le Directeur Départemental des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle du Littoral, Robert Dossou Gbodjinou. Par le truchement de cette interview, il précise les différents types qui existent ainsi que les critères et leur périodicité dans le sous-secteur Secondaire.

 Educ’Action : Quels sont les types d’affectations que nous avons dans l’Enseignement Secondaire ?

Robert Gbodjinou : Dans le cas d’espèce, en ce qui concerne le Secondaire, il y a plusieurs types d’affectations. Il y a le cas des enseignants nouvellement recrutés. Lorsque vous êtes dans ce cas, il revient au ministère de vous affecter dans les départements. Le ministère peut envoyer l’agent directement dans les collèges comme le ministère peut mettre l’agent à la disposition des Directions Départementales, qui, à leur tour, se chargent de redéployer l’enseignant. Il y a aussi des affectations qui concernent les agents qui sont déjà en poste. Dans ce cas, il y a deux types d’affectations. Il y a les mutations nationales qui se déroulent chaque deux ans. Le ministère se charge d’affecter les enseignants désireux pour une raison ou pour une autre, de changer d’air. A la suite de cette mutation nationale, nous avons les mutations départementales qui relèvent des prérogatives des Directeurs départementaux. Chaque année, les Directeurs départementaux évaluent les besoins en personnel, essayent d’équilibrer et déplacent également les enseignants qui veulent changer d’air. Dans tout ce lot, il y a le cas des enseignants qu’on affecte pour nécessité de service dans le but de combler l’insuffisance de personnels dans un collège donné. Elle peut être nationale ou départementale. Il y a les affectations pour raison de maladie, pour rapprochement de conjoint que nous étudions également.

En dehors des cas de maladies et de rapprochement de conjoints, y a-t-il d’autres critères qui sont pris en compte dans le cas des affectations ?

Bien sûr qu’il y a d’autres critères. Il y a souvent le critère d’ancienneté au poste qu’on prend en compte. Le principe est que vous devrez passer au moins 05 ans dans chaque bi-département. Lorsque vous passez 05 ans dans un bi-département, vous êtes candidat à une affectation. C’est le principe au niveau départemental. Seulement qu’ici, les affectations sont à l’échelle des collèges.

Quelle est la périodicité des affectations dans le Secondaire ?

Les affectations se font tous les deux ans au niveau national et chaque année au niveau départemental dans l’Enseignement Secondaire. Il y a donc eu une affectation nationale l’année passée. Il y en aura au niveau départemental cette année. On travaille déjà à afficher les mutations départementales au plus grand tard ce jour. La liste sera affichée pour le compte de cette année.

Propos recueillis par Estelle DJIGRI

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.