banner ong educaction

Pour non-respect de la réglementation en vigueur : 123 écoles de la maternelle et du primaire sommées de fermeture

Le département de l’Ouémé en tête des statistiques

Malgré l’existence de textes qui encadrent la création d’établissements d’enseignement au Bénin, certains promoteurs d’écoles contournent toujours la réglementation en vigueur. Sans avoir reçu l’autorisation d’ouverture, plusieurs écoles du sous-secteur de la maternelle et du primaire exercent encore dans l’illégalité en République du Bénin.

Telle une action de salubrité visant à mettre ces acteurs au pas, le Ministre des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP), Salimane Karimou, dans un arrêté en date du 11 mars 2019, a ordonné la fermeture de 123 écoles de la maternelle et du primaire sur toute l’étendue du territoire national. « Conformément aux dispositions des articles 11, 20, 21 du décret n°2007-279 du 16 juin 2007 fixant les conditions générales de création ou d’ouverture, d’extension, de scission, de gémination, de transfert de site, de fermeture, de changement de dénomination et de fonctionnement des établissements privés des enseignements maternel, primaire et secondaire général, les établissements privés d’enseignement maternel et primaire non autorisés désignés ci-dessous, pour non-respect de la réglementation en vigueur, sont fermés », stipule l’arrêté ministériel qui instruit les cadres à divers niveaux du secteur à mettre les bouchés doubles en vue de l’application du présent arrêté. Il revient de noter que dans ce lot d’établissements interdits d’exercice, le département de l’Ouémé a enregistré 34 établissements non en règle et tient le haut du pavé dans les statistiques.

Cliquez pour voir la liste des établissements sommés de fermeture

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.