Concours de recrutement de 60 élèves-professeurs certifiés pour l’ETFP : La délibération prévue le 18 septembre après les travaux de correction

 

Le ministre Mahougnon Kakpo en charge des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, a procédé, dans la matinée de ce samedi 12 septembre 2020, au Lycée Coulibaly de Cotonou, à la cérémonie de lancement officiel du concours de recrutement de 60 élèves professeurs certifiés au profit de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.

Ce recrutement entre dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de relance de ce sous-secteur mise en place par le gouvernement.

Nous sommes le samedi 12 septembre 2020 au Lycée Technique Coulibaly de Cotonou. C’est bien entendu, la date retenue par les autorités du sous-secteur de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (ETFP) pour évaluer les candidats au concours de recrutement des élèves-professeurs certifiés au profit de l’ETFP. 635 candidats au départ, répartis dans six (6) centres de composition sur toute l’étendue du territoire national, ils seront à l’issue de ce concours, 60 à être retenus dans la catégorie des ‘‘élèves-professeurs certifiés’’. C’est par eux, que la stratégie de relance du sous-secteur de l’ETFP prônée par l’actuel gouvernement va ainsi prendre son envol. 7 heures 35 minutes, Mahougnon Kakpo, ministre en charge des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, rallie ce centre, le seul retenu dans le département du Littoral pour abriter cette évaluation. Première étape après sa descente, un échange avec le chef centre et les autres acteurs impliqués dans l’organisation de ce concours. Objectif, s’assurer que tout est fin prêt pour un bon déroulement. A 08 heures précises, la sirène retentit pour annoncer le démarrage des épreuves. Dans l’une des salles logées dans le bâtiment D, le ministre a procédé à la vérification des enveloppes en présence des candidats et autres acteurs du sous-secteur de l’ETFP avant de distribuer les premières épreuves qui consacrent le lancement officiel du concours étalé sur cette seule journée de composition.

De la justification de cette composition…

« L’une des priorités du gouvernement clairement affichées dans le PAG, est la formation professionnelle qui permet à tout pays d’aller vers le développement. Le gouvernement a fait l’option de se servir de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle comme levier pour le changement des structures économiques de notre pays. Il est donc normal que nous puissions procéder à la relance de ce sous-secteur, à travers la stratégie nationale de relance de l’ETFP mise en place », fait observer au prime abord, Mahougnon Kakpo, ministre en charge de l’ETFP qui renseigne, cependant sur l’état des lieux très peu reluisant de ce sous-secteur. Lequel état des lieux a suscité cette réforme. « L’état des lieux de l’ETFP révèle, entre autres dysfonctionnements, l’absence de qualification du personnel enseignant. Non seulement, ce personnel est insuffisant, mais la qualification de ce personnel n’est pas ce qu’il faut pour relancer ce sous-secteur. C’est pour cela que le gouvernement a décidé dans la stratégie, de procéder au recrutement d’un personnel nouveau, c’est-à-dire à la formation complète du personnel de ce sous-secteur », a-t-il souligné pour justifier ce concours. A l’en croire, les 60 candidats qui seront retenus à l’issue de cette évaluation seront envoyés, dès le 23 septembre 2020, à l’extérieur pour subir une formation d’environ quatre 4 ans à savoir deux (2) ans de formation professionnelle pour obtenir les qualifications dans leurs métiers respectifs et deux (2) ans pour la formation pédagogique pour pouvoir servir comme professeurs certifiés de l’ETFP. La délibération de ce concours se fera le vendredi 18 Septembre après les travaux de correction qui débuteront le mercredi 16 septembre. Par ailleurs, le ministre a procédé dans ce même centre, au nom de sa collègue de la fonction publique, au lancement du test psychotechnique de 123 candidats aux postes de spécialistes des Marchés Publics et 39 candidats aux postes de Directeurs des Systèmes d’Information.

Estelle DJIGRI

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.