37ième Session du Conseil d’administration des Etats membres de l’EAMAU : Rencontre et réflexions des experts pour relever de nouveaux défis

 

Le Bénin a accueilli les 27 et 28 novembre 2019 à Nobila Airport Hôtel, la 37ème session du conseil d’administration des Etats membres de l’Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU).

Deux jours durant, les experts venus des divers pays membres de ce Conseil, ont eu pour mission de donner au corps de formations et de recherches de l’EAMAU, plus de valeurs d’actions à travers le suivi et la mise en application des décisions et résolutions de la 36ième session ordinaire de conseil d’administration tenue à Lomé au Togo en décembre 2018. Ceci, permettra d’une part, de garantir un environnement favorable à l’évolution de l’EAMAU et d’autre part, d’accroître l’engagement des Etats membres et des divers partenaires techniques et financiers au côté de leur institution pour plus de performance et d’efficacité. Après un bref aperçu fait par le Dr Moussa Dembele, directeur général de l’EAMAU sur le parcours et les nombreux défis qui restent à relever, c’est au tour de Eléonore Yayi Ladékan, ministre béninoise de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et présidente du conseil d’administration des Etats membres de l’EAMAU, de féliciter les experts pour le travail fourni depuis 1976. « Au bout donc de 43 ans d’existence, notre commune institution par la volonté affirmée des tout premiers responsables ministres d’Etat, s’est forgée une identité propre, une réputation certaine et est devenue aujourd’hui, et nous le disons sans fausse modestie, une réalité incontournable sur l’échiquier de la formation au métier de l’architecture et de l’urbanisme en Afrique », s’est réjouie la ministre Eléonore Yayi Ladékan qui reconnait par la même occasion, la nécessité de consolider les acquis relatifs aux réformes institutionnelles, financières et organisationnelles opérées pour lui permettre de mieux faire face aux nouveaux enjeux de la formation au métier. Consciente de l’ampleur du travail qui attend ces experts en ces deux jours d’activités, la ministre, présidente du conseil d’administration, espère de leur part une étude approfondie des différents dossiers qui permettra au conseil de prendre sereinement des décisions qui s’imposent pour l’évolution de la précieuse institution qu’est l’EAMAU.Au cours de cette session, les ministres du conseil d’administration de l’EAMAU ont apprécié et validé le rapport des experts et noté avec satisfaction les efforts de l’équipe dirigeante dans l’exécution du budget et le partenariat avec l’université Senghor d’Alexandrie et la France pour la mise en place d’un master professionnel Transport et mobilité durable dans les villes africaines. Ils se sont également penchés sur les défis actuels de cette école africaine face à la crise économique et les problèmes environnementaux auxquels les villes africaines sont confrontées. Ces deux jours de travaux de réflexion ont été soldés par des recommandations pouvant permettre de relever les nombreux défis de l’EAMAU ainsi que le renouvellement du mandat de l’équipe dirigeante.

Estelle DJIGRI

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.