Démarrage de la correction du Bac 2019, hier : Les résultats pour le 10 juillet

Les épreuves écrites et pratiques de la session 2019 du Baccalauréat ont pris fin depuis le 22 juin 2019.

Place désormais aux activités entrant dans la phase de correction et de secrétariat. Afin de s’imprégner de l’état d’avancement de ces travaux, Educ’Action s’est rendu dans quelques centres des départements de l’Atlantique et du Littoral. Reportage !

 

«Pas de téléphone portable » entend-on dehors. Le président de la sous-commission philosophie continue de donner des consignes avant que ses collègues et lui ne passent en revue le corrigé-type de l’épreuve de sa discipline à cette session du Baccalauréat. Dans le CEG 1 Abomey-Calavi où s’est rendue l’équipe de Educ’Action hier lundi 1er juillet 2019, la cour est bondée de véhicules aussi privés qu’administratifs. A côté, les services de garde vélos sont à l’œuvre pour accueillir et sécuriser les motos des enseignants retenus pour évaluer les copies des candidats. Au moment où les philosophes montrent tout leur art à travers leurs joutes oratoires, d’autres collègues se préoccupent de leurs émoluments. En file indienne, ils se pressent vers la photocopieuse de l’école pour faire des copies de leurs cartes nationales d’identité et de leurs relevés d’identité bancaire. A côté d’eux, deux autres collègues sont préoccupés de l’état de leur estomac. Ventre affamé n’a point d’oreille, dit l’adage. Pour se satisfaire, les deux hommes sont assis à la cantine de fortune où la vendeuse leur fait une tasse de café au lait accompagnée d’un œuf fourré dans un morceau de pain. Comme eux, le premier responsable de l’équipe de superviseurs, qui a refusé de se prêter aux questions de Educ’Action, se plait aussi à prendre sa tasse de café face à ses collègues. Selon certaines indiscrétions, les travaux d’amendement des corrigés-types vont se poursuivre dans les sous-commissions jusqu’à 15h où la correction collective pourra effectivement démarrer.

9 sous-commissions mises en place pour la correction au CEG Gbégamey

La coupure de l’énergie électrique au centre du CEG Gbégamey, n’a constitué en rien un obstacle au déroulement effectif de la correction des feuilles de composition du Baccalauréat 2019 dont la première délibération se fera le 10 juillet 2019, selon les informations reçues des autorités. Dans son rôle de chef centre au CEG Gbégamey, Nicolas M. Hountondji, s’attèle à ramener le courant électrique pour un bon déroulement des corrections quoique cette coupure du courant électrique n’empêchera en rien les stylos rouges et verts de marquer les copies du Bac 2019. Rapproché aux fins d’être informée, le chef centre renseigne l’équipe du journal Educ’Action de l’effectivité de la phase de correction dans son centre. « La correction a bien démarré ici au centre. Déjà à 7h, avec les superviseurs, nous avons fait la réunion des présidents des sous-commissions. Nous leur avons donné les directives et les matériels pour le travail. Ils sont partis dans les salles. Ils ont commencé par s’imprégner des corrigés-types avant que les corrections proprement dites ne commencent », a rassuré Nicolas Hountondji qui se réjouit de l’absence de difficultés majeures dans son centre.A en croire ce chef centre, neuf (9) sous-commissions ont été mises en place pour mener à bien les travaux de correctionsprévus pour durer 6 jours. «Il y a des sous-commissions qui ont trois jours de correction, d’autres 4 jours, d’autres cinq jours et d’autres encore 6 jours. Ça dépend du nombre de correcteurs et de copies à corriger » a-t-il expliqué avant de renseigner l’équipe de Educ’Action que le secrétariat relevé de note commence dès que les premières feuilles corrigées seront mises à sa disposition.

Estelle DJIGRI & Adjéi KPONON

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.