Epreuves sportives et orales du BEPC 2019 : L’agitation des candidats ralentie le déroulement des activités

Après les épreuves écrites de l’examen du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC), session de Mai 2019, les candidats déclarés admis ont commencé les épreuves orale et sportive dans les différents centres choisis par les autorités compétentes. Votre journal Educ’Action a parcouru deux centres pour prendre le pool de cette phase.    

Les évaluations linguistique et sportive des candidats admis, pour la phase des épreuves écrites à l’examen du BEPC session de Mai 2019, ont commencé hier lundi  17 juin 2019 sur toute l’étendue du territoire national. Au Cours Secondaire Notre Dame des Apôtres (CSNDA), l’un des centres de l’oral, les candidats n’ont pas pu cacher leur joie. Réunis en plusieurs groupes, ils échangent sur les vacances qui s’annoncent au moment où d’autres en classe se défendent par rapport aux questions orales en anglais, allemand ou espagnol que les examinateurs posent. « Les candidats sont en salle avec des professeurs interrogateurs. Nous avons programmé aujourd’hui les candidats ayant composé dans trois centres que sont le centre du Cours Secondaire Notre Dame des Apôtres, le Centre du CS Gbéto et celui du CEG Dantokpa», a précisé sœur Florence Laourou, chef du centre CSNDA pour situer sur les candidats qui proviennent de ces trois centres. A l’en croire, il n’y a rien à mettre sous la dent en termes de difficultés dans son centre. Quant aux épreuves sportives, le terrain de sport du CEG Gbégamey, comme il est de tradition, est choisi pour abriter cette évaluation. Six groupes sont constitués où divers ateliers sont faits. Lesquels exigent des performances à respecter. Pour la course de vitesse, il y a 60 mètres à faire au niveau des deux sexes dont la performance est 9 secondes pour les filles et 11 secondes pour les garçons. Au niveau du lancer de poids, les filles doivent lancer une masse de 3 kilogrammes à une distance minimale de 3 mètres et les garçons une masse de 4 kilogrammes à une distance minimale de 6 mètres. Pour ce qui est du grimper, les filles sont tenues de faire 5 mètres en 10 secondes au minimum et les garçons 10 mètres en 13 secondes au minimum pour ne citer que celles-là.  Parlant du niveau d’évolution des épreuves sportives, Karel Affognon, enseignant d’EPS occupé à l’atelier du lancer de poids affirme : « il y a toute une organisation qui a été mise en place depuis le dimanche 16 juin. Les chefs centres et les coordonnateurs ont fait une grande partie du travail qui consistait à former les différents groupes de travail et à faire le disparshing en fonction du nombre d’enseignants qui ont été retenus pour la phase de prise de performance ». Néanmoins, il n’a pas occulté la difficulté majeure qu’il rencontre. Laquelle est de canaliser les candidats qui ont gardé allumer la flamme de l’euphorie ralentissant peu ou prou le déroulement des épreuves sportives.

Enock GUIDJIME

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.