Boycott des évaluations diagnostiques du 24 Août et du 07 septembre : Les enseignants frondeurs suspendus en attendant l’aboutissement de la procédure disciplinaire

Ils sont 34 enseignants du primaire et 07 de la maternelle dans le département du Borgou sur les 257 enseignants au plan national qui ne verront pas de mouvements sur leurs comptes bancaires à compter du samedi 07 septembre 2019.

Ces enseignants sont les reversés de 2008 qui ont librement fait l’option du boycott des évaluations diagnostiques annoncées à grands renforts médiatiques par le ministre Salimane Karimou via plusieurs canaux. L’arrêté ministériel N° 0426/MEMP/DC/SGM/CTJ/DAF/SRHDS/DADCDS-1/SP du 25 septembre 2019 en est une illustration. «Celui qui aura boycotté ces évaluations, aura simplement choisi de sortir de la fonction publique », avertissait-il le jeudi 08 Août passé l’autorité ministérielle lors d’une conférence conjointe de presse animée avec son homologue du secondaire à la salle de conférence de l’une des Tours jumelles.  La sanction est donc tombée et c’est le département du Borgou qui est en pôle position en termes de boycott avec 41 enseignants frondeurs. S’en suit le département de l’Ouémé dont 30 enseignants ont brillé par leur absence, malgré l’évaluation de la deuxième chance du 07 septembre. La troisième place revient au département du Couffo qui compte 26 enseignants ayant  refusé de subir l’évaluation diagnostique. Dans cette suspension datée et signée par Salimane Karimou, 25 enseignants du département des Collines ont choisi simplement de sortir de la fonction publique si l’on s’en tient aux propos du ministre. Votre journal Educ’Action met à votre disposition la liste des enseignants suspendus sur toute l’étendue du territoire nationale.

Cliquez pour voir la décision

Enock GUIDJIME

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.