Sortie de la 3ième promotion de l’ECFP : 12 esthéticiennes professionnelles au service de la beauté et du bien-être en Afrique

 

Elles sont douze (12) ravissantes jeunes dames, ce 12 septembre 2020, à avoir franchi le cap de la professionnalisation dans le secteur porteur de l’esthétique. Après une année de formation dans la prestigieuse école l’Esthéticienne Centre de Formation et de Perfectionnement (ECFP), elles ont été célébrées à l’hôtel Azalaî de Cotonou. C’était à l’occasion de la cérémonie de remise de diplômes, marquant leur sortie officielle en présence de leurs parents, amis et formateurs.

 

Une lumière tamisée orangée, une peinture blanche sur des mûrs décorés de divers tableaux plongeant l’atmosphère dans une ambiance de vernissage artistique. Les petits plats ont été mis dans les grands pour célébrer ces douze (12) nouvelles artistes de la beauté formées à l’ECFP. Vêtues de leurs toges académiques coiffées d’un chapeau de couleur rouge bordeaux, elles étaient toutes pimpantes, la preuve qu’elles ont bien assimilé les connaissances et compétences transmises par l’école de haut niveau de formation en esthétique. Particulière, cette 3ème promotion de l’Esthéticienne a inauguré ce ‘‘dress code’’, qui entrera désormais dans la tradition de l’établissement à l’occasion des remises de diplômes. Au sortir d’une année de formation à la fois théorique et pratique, reçue des mains expertes de formateurs Béninois et Suisses, elles s’envolent pour le voyage de l’emploi et de l’auto-emploi pour porter haut le message du bien-être et de la beauté à travers l’Afrique.

3ime promotion de lECFP 04

L’ECFP, une école de renom qui incarne le rêve d’un métier

Dans une ambiance des grands jours, dans les tenues endimanchées, parents, amis et formateurs n’ont pas voulu se laisser conter cette cérémonie organisée par une école de renom qui incarne le rêve d’un métier. Des cheveux aux pieds, le doigté esthétique a brillé de mille feux sur les visages et dans la prestance des heureuses du jour. Ce bal du beau et de la beauté a été ouvert par la directrice générale de l’Esthéticienne Centre de Formation et de Perfectionnement face à des invités soigneusement triés à cause du respect des mesures édictées par le Gouvernement dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.
Dans sa coiffe particulière, Soubéda Mazou, directrice générale de l’Esthéticienne, a expliqué les fondements de cette formation diplômante reconnue au Bénin et en Suisse, grâce à l’Association Suisse des Esthéticiennes Propriétaires des Instituts de Beauté et de Rélaxation (ASEPIB). « Nos lauréates reçoivent un diplôme délivré par l’ASEPIB. Elles pourront exercer leur métier au Bénin mais également partout ailleurs dans le monde », a fait savoir la fondatrice de l’établissement.
La qualité et la préciosité de cette formation sont effectivement garanties par l’ASEPIB grâce aux expertes mandatées par elle pour évaluer les apprenantes de l’ECFP. Au nom de l’équipe des trois expertes, Vania Hounkpatin Lohento, experte ASEPIB, a reconnu les mérites des douze (12) nouvelles prêtresses de la beauté qui ont marqué les esprits de leurs évaluateurs par leur compétence, leur assiduité, leur motivation et leur passion. « Nous pouvons affirmer que cette promotion a comblé nos attentes », témoigne la porte-parole des expertes de l’ASEPIB.
Ces connaissances et compétences qu’elles pourront désormais mettre au service du peuple béninois, elles les ont acquises auprès de professionnels expérimentés et rompus à la tâche. Se faisant le messager de ces derniers, Frédérica Afouda, a exprimé la fierté des formateurs de les avoir eu pour apprenantes durant toute l’année académique 2019-2020 : « Vous avez brillamment réussi aux examens et êtes aujourd’hui des esthéticiennes accomplies ».
Avec des apprenantes venant des quatre coins de l’Afrique, L’Esthéticienne Centre de Formation et de Perfectionnement (ECFP) développe, avec rigueur et professionnalisme, un savoir-faire innovant qui lui confère une renommée internationale. Les apprenantes ne s’en cachent nullement et affirment unanimement la qualité de ce centre de référence qui forme des professionnelles de la beauté pour toute l’Afrique.

3ime promotion de lECFP 03

La 3ième promotion baptisée Tatiana Agboton-Assogba

Le choix de la marraine de cette 3ème promotion n’est pas un hasard. Tatiana Agboton-Assogba, a, spontanément apporté sa touche exquise et son savoir-faire d’esthéticienne à ses filleules. En ce jour où elles vont prendre leur envol, la marraine de la promotion Tatiana Agboton-Assogba a endossé son manteau de devancière pour donner de précieux conseils à ses filles tant sur le plan professionnel que personnel. Elle s’est engagée à tenir une séance d’échange et de coaching avec elles sur la vie réelle du chef d’entreprise et d’esthéticienne. En plus, les trois premières recevront une formation en prothésiste ongulaire (onglerie) pour une durée d’un mois.
Doris Gbodogbé s’est, quant à elle, confondu en remerciement au nom de ses amies pour saluer les mérites de tous les artisans de leur succès : « Je suis définitivement convaincue que l’ECFP est de loin le meilleur centre que nous puissions recommander aux personnes ayant pour ambition de faire carrière dans l’esthétique ».
C’est dans une ambiance bon enfant que les lauréates ont pris leur parchemin des mains des invités et formateurs présents. La cérémonie a connu son épilogue avec le mot de remerciement de Moussibahou Mazou, directeur des études et cofondateur de l’ECFP, et le lancer de chapeaux, signe de transmission du flambeau à la 4ème promotion de l’école de formation de haut niveau en esthétique.

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.