Intégration des ressources pédagogiques numériques sur Moodle : : 18 formateurs des centres Barka du PAEFE en formation au CNFC

 

La salle de formation du Campus Numérique Francophone de Cotonou (CNFC) a servi de cadre à un atelier de formation des formateurs des animateurs des centres Barka du PAEFE. Au nombre de 18, ils sont rôdés depuis la matinée d’hier dans l’intégration des ressources pédagogiques numériques sur une plateforme Moodle. Ouverte le lundi 14 septembre 2020, la formation a mobilisé 18 inspecteurs de l’éducation autour de deux experts en cours à distance.

 

Développer un cours en ligne avec Moodle et administrer un cours hybride sur Moodle. Ce sont les objectifs généraux de cette formation destinée aux inspecteurs du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire, de Solidar Suisse et du CRADENF. Selon Nadine Oké, coordonnatrice du Programme d’Appui à l’Education et à la Formation des Enfants exclus du système éducatif formel (PAEFE), cette session de formation s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la rentrée scolaire 2020-2021, dans les centres Barka dans ce contexte particulier de la Covid-19. « A cause de la Covid-19, il n’est pas possible de faire un regroupement des animateurs en session présentielle à Kandi durant un mois. Avec l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) et les concepteurs, nous avons initié une formation à distance. Ainsi, la formation des animateurs des centres Barka se fera en ligne pendant un mois », a expliqué la coordinatrice du PAEFE, un programme initié et financé par la Coopération Suisse et mis en œuvre par Helvetas et Solidar Suisse.
Ainsi, du 14 au 16 septembre 2020, fait savoir la responsable, les inspecteurs vont implémenter leurs cours sur la plateforme Moodle et faire des exercices avec Teams pour avoir la main, car la formation des animateurs commence le 21 septembre 2020. « Ils vont faire des essais avec des groupes d’animateurs, s’habituer à la plateforme pendant trois jours et poser des questions. Ils vont également mettre leurs modules sur la plateforme et donner la main aux animateurs pour qu’ils aient les contenus de ces modules. Les animateurs pourront suivre les cours, poser des questions puis seront évalués. Après la formation, les inspecteurs garderont le contact avec les animateurs pour le suivi », renchérit Nadine Oké.
Pour entrer dans le vif du sujet, les participants ont eu droit à une présentation faite par Florentine Akouete-Hounsinou, consultante formatrice en cours à distance. La présentation a porté sur la « Structuration d’un cours en ligne ». Les discussions interactives qui ont suivi ont été l’occasion de lever le voile sur des incompréhensions des uns et des autres. La présentation a été suivie d’une simulation de visioconférence sous la conduite de Didier Anago, le second expert. Après les explications fournies aux participants sur la manipulation de l’outil de visioconférence et des exercices en temps réels, ils ont été invités à se connecter sur www.centres-barka.org , la plateforme sur laquelle les cours en ligne seront implémentés.
Au bout des trois jours de formation, les inspecteurs seront capables de former les animateurs à travers la plateforme Teams, afin que ces derniers aient les compétences nécessaires pour encadrer les enfants exclus du système éducatif dans les centres Barka au cours de l’année scolaire 2020-2021.

Avis de quelques participants

Nadine Oké, coordonnatrice du PAEFE

«Mes impressions sont bonnes parce que c’est une formation pour ces inspecteurs qui sont des experts en éducation mais qui ne sont pas habitués à cette façon de faire de la formation. Ils étaient hésitants mais aujourd’hui ils ont la main et sont convaincus qu’ils pourront mieux animer leurs formations. C’est de la recherche-action et ils apprécient cela également. Comme l’a dit l’un d’entre eux, il est à la retraite, mais c’est une nouvelle façon pour lui d’apprendre. Pour la coordination du PAEFE , la Covid-19 nous donne l’opportunité d’expérimenter la formation à distance. Cette première formation est un test, mais c’est aussi une recherche-action. Si cela a du succès, nous allons continuer à maintenir le contact avec les animateurs à travers les deux plateformes Moodle et Teams. Le PAEFE a acheté une licence sur trois ans afin d’avoir accès aux données sur ces plateformes. »

Didier Idohou, inspecteur et consultant du CRADENF

«J’ai gardé l’impression que nous avons fait du bon travail. C’est un bon début avec les spécialistes de cours en ligne. Les apprenants que nous sommes, sommes en train de rentrer progressivement dans l’activité. C’est la suite logique de ce que nous avons commencé depuis la semaine dernière à Porto-Novo. »

Florentine Akouete-Hounsinou, consultante formatrice

«Ils sont vraiment intéressés par la formation et veulent en savoir plus. Dans cette première matinée, il a été question de la structuration d’un cours en ligne. Nous avons passé en revue les normes de mise en ligne de cours. Tout à l’heure, nous allons implémenter les cours sur la plateforme Moodle. Après, il sera question de manipuler la plateforme Teams pour les visioconférences. »

Louis Yamba Nikiéma, chef de la division éducation de base multilingue à Solidar Suisse Burkina Faso

«Je suis très impressionné par la possibilité que les humains ont à répondre aux défis en utilisant l’outil informatique. En dépit des circonstances liées à la Covid-19, nous allons relever les défis de la formation des animatrices et animateurs des centres Barka du PAEFE. Nos attentes, c’est que ce qui va se passer maintenant puisse remplacer, sinon mieux remplacer ce qui se faisait en présentiel. Nous allons suivre activement ce qui va se passer et travailler en interaction, mais c’est surtout nous mettre à la tâche d’apprentissage. »

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.