Sensibilisation des militants sur le leadership syndical en temps de Covid-19 : Le SYNAEM-Bénin et le SNEP-Bénin entament une tournée nationale

« Le leadership syndical dans le contexte de la pandémie de la Covid-19 ».

C’est autour de ce thème que 360 militants et militantes du Syndicat National des Enseignants des Ecoles Maternelles du Bénin (SYNAEM-Bénin) et du Syndicat National de l’Enseignement Primaire Public (SNEP) seront entretenus, du lundi 27 juillet au jeudi 30 juillet, au cours d’un atelier de sensibilisation nationale. Financé par l’International de l’Education, la faîtière de l’éducation dans le monde, cet atelier est organisé afin d’outiller les membres de ces deux groupes syndicaux dans la réussite de leurs actions syndicales en cette période de la menace pandémique. « En cette période critique, il faut penser à la santé de nos militants. Sans la santé, nous ne pouvons plus parler de militants. L’objectif de cette formation, c’est d’abord de renforcer les capacités de protection et de prévention de nos militants contre la Covid-19. Nous allons sensibiliser nos syndiqués sur la syndicalisation des femmes, former les responsables syndicaux sur l’éducation inclusive et le dialogue social pendant cette période », fait savoir Appoline Fagla, secrétaire général du SNEP-Bénin. Même son de cloche chez Gaétan Kponoukon, secrétaire général du SYNAEM-Bénin.

synaem 2

 

« Les écoles maternelles sont fermées depuis le 27 mars jusqu’à aujourd’hui. Il faut remobiliser la troupe, il faut former les enseignants. Bref, il faut les sensibiliser sur l’adoption des règles et mesures barrières pour lutter contre la propagation de la pandémie du Coronavirus. Le capital humain est nécessaire pour la continuité des actions dans nos écoles. Les enseignants en bonne santé, ça fait partie des apprentissages et il y va du bonheur des apprenants », a-t-il précisé pour montrer toute l’importance d’une meilleure santé des enseignants dans la poursuite des travaux pédagogiques. A la question de savoir si cette tournée de sensibilisation n’aura pas une inclinaison revendicative, le numéro 1 du SYNAEM-Bénin se veut clair et franc : «  Non. Aujourd’hui, nous constatons que la crise sanitaire a mis sous les boisseaux un certain nombre de choses. Et les enseignants doivent se réapproprier les comportements c’est-à-dire la question de mener le dialogue social, la question liée au recrutement. Le leader syndical doit être capable de dialoguer, de conduire des plaidoyers et de faire le lobbying sur le terrain en présence des autorités. C’est non seulement une activité de sensibilisation mais de formation syndicale ». Toutefois, les responsables syndicaux n’ont pas manqué de remercier les autorités à divers niveaux et leur Partenaire Technique et Financier, l’International de l’Education.

A titre informatif, cette tournée nationale de sensibilisation qui a retenu 30 enseignants par département va connaître, selon Appoline Fagla du SNEP, l’adhésion de nouveaux membres dans les deux groupes syndicaux.

Enock GUIDJIME

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.